• Voilà une idée qu'elle est bonne !

    philorthographe

    J'ai trouvé une idée pour les prochains cours interdisciplinaires géniaux qu'on devra mettre en place : l'orthophilosophie appliquée à FB, ou l'orthographe au service des super pages philosophiques qu'on trouve à foison sur ce merveilleux réseau sociaux, euh social... j'en perds mon "parler françois". Ainsi, on intégrera la philo au collège. C'est important et puis, les élèves ont le niveau. On conserve une petite pincée d'orthographe, à peine nécessaire si l'on s'en réfère au document ci-dessus, et on mixe le tout avec un truc numérique (donc cool). 

    C'est bien non ?

    « Et à part ça ?Et on continue de creuser... »

  • Commentaires

    1
    Agrum
    Lundi 25 Mai 2015 à 23:35
    Agrum

    Ça pique les yeux, on dirait une copie, mais tu sembles oublier que :

    - l'orthographe, c'est élitiste, donc c'est le Mal. Il n'y a que des êtres cruels et rétrogrades ( profs et chefs d'entreprise) qui lui accordent de l'importance

    - le français est une langue impossible à apprendre (du moins depuis quelques années...) même si le niveau ne cesse de monter

    - les "digital natives" n'en ont pas besoin parce que les tablettes corrigeront tout, et si, tout le monde travaillera et dormira bientôt avec une tablette 

    Quant à faire intervenir l'orthographe dans des bidules interdisciplinaires, ça va très vite devenir : on fait écrire quelques mots, comme ça, le français entre partout, et les profs de français corrigent  parce que c'est leur travail, et qu'ils font ça tellement mieux que les autres... 

     

    2
    Mardi 26 Mai 2015 à 20:28

    Oui, l'orthographe c'est pas bien, bouh, faut pas souligner les fautes en rouge, ça stigmatise l'apprenant et ça le décourage de faire mieux. 

     

    3
    Agrum
    Mercredi 27 Mai 2015 à 15:13
    Agrum

    L'orthographe, c'est un savoir. Il ne faut pas se considérer comme "détenteur d'un savoir" et se présenter comme tel face à l'apprenant connecté.  Ça aussi, c'est mal ! 

    4
    Mercredi 27 Mai 2015 à 16:58

    Face à l'apprenant, il faut faire preuve d'humilité. Et l'orthographe, c'est impossible à apprendre. Il faudra se faire une raison. 

    5
    Agrum
    Jeudi 28 Mai 2015 à 20:45
    Agrum

    J'ai du mal à acquérir cette humilité à la mode qui consiste à laisser l'apprenant clamer : "Vous avez fait une erreur !" puis exiger qu'on écrive : "ils croivent, il disa, des chevales..."  

    Et on va encore nous dire que si le français est si difficile à apprendre, c'est parce que c'est une langue latine. Il est donc urgent de ne plus apprendre le latin. 

     

    6
    Jeudi 28 Mai 2015 à 20:55

    D'ailleurs, j'y pense, le terme même d'"apprenant" est contradictoire. Il faudra le dire aux pédagogo ! Un apprenant a des choses à apprendre or, les enfants n'ont rien à apprendre, ils savent. Il faudrait les appeler des "savants"... et nous, ben, comme d'hab', des ignorants incompétents !

    7
    Agrum
    Jeudi 28 Mai 2015 à 22:19
    Agrum

    Oui, le savoir est dans l'élève. Il faut juste l'en extirper, délicatement.

    Je me demande tout de même s'il y a de nombreux contextes où on considère que celui qui a l'expérience et qui est chargé d'apprendre le "métier" aux débutants doit ainsi se présenter comme plus ignorant que ces derniers.  

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :