• Veille de rentrée

    Aujourd'hui est l'un de ces jours où j'aimerais plus que tout arrêter le temps ou encore mieux revenir en arrière, revenir il y a un mois. Tout semblait au mieux, il y a un mois. C'était il y a longtemps, finalement. Enfin, c'est l'impression que j'ai. J'étais un peu comme hors du temps. Aucune contrainte, rien... La liberté totale de faire ou de ne pas faire, de se lever ou pas, de manger ou pas, d'exister ou pas...une espèce de libre routine totalement ouverte aux envies. Une sérénité jamais égalée dans l'année. Une plénitude totale. Plus d'angoisses, plus de stress...

    Et puis demain, tout se termine. La rentrée. Les horaires, les cours, les emmerdes, les contrariétés, les galères, les questions sans réponse, les matins où se lever devient une véritable corvée. Les soirs où en se couchant on espèrerait presque ne jamais se réveiller. Les journées qui passent, les unes après les autres en priant pour que tout aille bien... les remises en cause permanentes "Pourquoi j'ai raté ?", "Qu'est-ce qui ne va pas chez moi ?", "Qu'est-ce que je fous ici ?"... 

    L'envie de s'enfuir très loin, pour ne jamais être retrouvée, par personne... se faire oublier ou s'oublier soi-même pour enfin avoir la paix...  Et pourtant, aucun courage de tout foutre en l'air, de tout remettre à plat... Alors, je reste, j'attends, j'espère encore peut-être... Un jour ou l'autre, tout changera forcément. Un jour ou l'autre, j'aurai la force de tout arrêter, peut-être.

    « Dernières nouvelles de la planèteGrace de Monaco ou Lady Di »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 2 Septembre 2007 à 17:37
    Thierry

    Il ne faut pas réagir ainsi, tu vas revoir tes collègues, discuter de tout et de rien, des vacances... Tu vas revoir les élèves, certains de l'année dernière, des nouvelles têtes, des emmerdeurs mais je suppose aussi, des "gentils" ou des moins emmerdeurs.
    Pourquoi, vouloir tout foutre en l'air ? On est là "tes amis(es) du net", il y a Teddy aussi, que tu gardes malgré tes petits problèmes à cause de ça. Que deviendrait-il lui aussi ? Même tes élèves "même, si certains(es) sont chiants" que diraient-ils ? 

    Moi, personnellement, ce que je redoute c'est dans deux mois environ. Partir conduire les enfants à l'école, qu'il fait noir et revenir qu'il commence déjà à faire noir aussi. J'aime pas ça du tout. Je "crains" de partir par des temps pareil, avec les enfants. On ne sait jamais, ce qu'il peut arriver, d'autant plus que ce ne sont pas les miens "même si je les adore et qu'eux m'adorent aussi". Je trouve ça, déprimant, de partir et de revenir, qu'il fait noir "ou très sombre". Je "enfin on" leur met bien, un gilet réfléchissant pour faire le chemin, que je reprends pour revenir "pour ne pas les encombrer avec".
    Ces petits moments là, sont agréables je trouve, surtout quand ils nous apprécient. Moi, je les conduits tous les matins et ma compagne, va les reprendre, en revenant du travail. 

    Bisous à tous(tes). 
    Thierry

    2
    Dimanche 2 Septembre 2007 à 20:54
    sylvainlambert77
    Je comprends cette envie que je partage en ce moment même...
    une envie de partir vers l'infini où le temps s'arreterait pour nous laisser vivre les moments de bonheur que l'on rêve d'éternité...
    L'envie de partir sur le chemin au hasard des rencontres et des lendemains, un peu peur malgré tout de ne trouver en quête ce que l'on souhaite en conquête...
    Alors bonne rentrée à toi et que ta quête ne s'arrete pas...
    A très bientôt...

    http://sylvainlambert77.over-blog.com
    3
    Dimanche 2 Septembre 2007 à 22:21
     Et la vie continue, et bientot les vacances de fin d'années, et puis ce sera l'automne, puis l'hiver, puisle printemps........mais tout  va bien, tu sais le soleil se lève aussi... allez, nous aussi.
    4
    nath
    Dimanche 1er Juillet 2012 à 14:54
    nath
    La rentrée est passée... Tout va très vite... et la vie continue parfois belle parfois très pénible et "c'est toujours le même refrain"... Hou là là je fais fort... bonne continuation et à bientôt sur l'ACF
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :