• Une photo ?

    Grâce à la photo numérique, mon comportement photographique a changé, comme il a changé pour beaucoup de gens je suppose. En effet, plus besoin de bien choisir son sujet, le décor afin de ne pas gaspiller une précieuse photo "pellicule". Maintenant, on peut mitrailler sans crainte de faire exploser notre budget. Depuis que j'ai mon appareil numérique, j'ai du prendre des milliers de photos, chose que je n'aurais jamais faite auparavant vu le prix d'un développement... et puis, quelle déception de voir qu'on avait raté plein de clichés, payés malgré tout. Maintenant, si c'est flou ou si ça ne rend pas bien ça passe à la corbeille tout de suite ou bien après, une fois le résultat affiché sur l'écran de l'ordinateur. Ça autorise les ratages et c'est quand même pratique. Autre point très positif c'est le fait de découvrir immédiatement le résultat final sur le petit écran de l'appareil (bon, des fois sur l'ordi, ça rend vachement moins bien, ok).

    Voilà pour les avantages considérables, il faut le reconnaître. Cependant, quelques inconvénients. D'abord une qualité un peu inférieure aux photos papier, à moins peut-être d'investir dans un appareil super perfectionné. Ensuite, des difficultés de prendre des photos dans les endroits sombres... le flash donne une lumière trop crue, peu naturelle. J'avais pris l'habitude d'acheter des pellicules très sensibles et de régler mon appareil argentique de façon à ne pas avoir besoin d'un flash... là, c'est difficilement réalisable. Et puis, dans un sens j'aimais bien ces petits réglages qu'il fallait faire : ouverture de l'objectif, vitesse d'obturation, sensibilité de la pellicule justement. J'avais pris, jadis, quelques cours de photo et j'avais trouvé ça passionnant, en particulier les développements lorsqu'on voyait apparaître comme par magie une image sur du papier blanc...

    Ceci dit, je suis bien contente de l'avènement du numérique car j'adore prendre des photos et j'avais parfois un peu tendance à exagérer... et j'étais très souvent déçue des résultats, m'attendant au cliché du siècle et découvrant un truc flou (même pas artistique) ou mal cadré finalement.

    « Après la Belgique...Le jeu des introductions musicales (2) »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 1er Août 2008 à 16:01
    moi aussi ça m'a changé la vie !
    j'ai toujours aimé prendre des photos, mais comme tu le dis bien, il fallait que le budget suive...

    maintenant, je mitraille mes enfants, mes proches, mes amis, mes ballades, sans me poser de question !

    par contre, pour ma part, il y a un inconvénient supplémentaire, c'est que je garde toute mes photos sur l'ordi, soigneusement archivé et tout et tout... mais je ne les fait quasiment jamais développer... je n'y pense pas...
    2
    Samedi 2 Août 2008 à 18:43
    FRED
    J'en suis arrivé aux mêmes conclusions que toi ! Mais que veux-tu, il faut vivre avec son temps...

    Cela dit, je n'ai pas encore eu le courage de me débarrasser de mon argentique... je crois que je vais le garder en souvenir ?
    3
    Mardi 5 Août 2008 à 22:00
    Jacques l' Ardéchois

    Nous partageons la même passion si tu as quelques clichés de ta belle Bretagne 1280x960, penses à moi, etoiliumwebmaster@yahoo.fr  je les accueillerais afin de faire de beaux fonds d'écran, en échange je pourrai te faire parvenir des clichés sur l' Ardéche ...
    C'est vachement grisant ! j'ai l'impression d'être un gamin en cour de récréation qui cherche à partager des images que nous avions à l'époque en échange de dix bons points ...

    4
    Vendredi 15 Août 2008 à 13:25
    L'avantage du numérique, c'est que cela a permis de développer la photo auprès du grand public. Bon, l'inconvénient, c'est que faire de belles photos n'est pas directement lié à l'appareil.


    Sinon, un reflex te permettrait de retrouver tous ces petits plaisirs que tu cites, choix de la sensibilité, de l'ouverture, de la vitesse (remarque, certains compacts les proposent) mais aussi l'irremplaçable viseur optique (là, en revanche, y a pas ça chez les compacts, ni chez les bridges).
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :