• Tous au spectacle !

    Provoquer des polémiques et faire des concours de choses qui fâchent, on a l'impression que c'est devenu ça, la société. Qu'importe le propos pourvu qu'on ait le buzz. Et puis, il faut le reconnaître, les trois quarts du temps ça prend des proportions incroyables pour pas grand chose. Machin dit un truc pas gentil sur Bidule qui s'empresse de répondre, outragé. Les internautes, comme des moutons, suivent et mettent de l'huile sur le feu de paille et hop, c'est parti pour quelques heures ou quelques jours. Rien de profond, en général... à part le gouffre de bêtises dans lequel les gens se jettent avec un plaisir sadique non dissimulé. Une fois la jouissance atteinte, on passe à un autre partenaire parce qu'il ne faut surtout pas trop s'attarder au risque de se prendre à réfléchir ! Et ça, c'est ce qu'il faut à tout prix éviter. Pas trop difficile avec une population qui ne demande qu'à s'amuser, se distraire et se moquer bêtement, sans jamais trop savoir de quoi il retourne, d'ailleurs. 

    Et puis après, comble de l'hypocrisie, une fois que le truc (généralement rien de bien grave parce qu'il ne faudrait quand même pas aborder les vrais sujets importants) a été lancé, bien volontairement, cela va de soi... on s'excuse. Oui, oui, on s'excuse platement d'avoir insulté je ne sais qui, d'avoir prétendu que untel avait couché avec Trucmuche. En attendant, le buzz est fait. Les excuses sont tellement sincères que ça dégouline de tous les côtés et ça renflamme un peu le p'tit feu qu'il serait dommage d'éteindre trop vite. Chacun y va de sa spontanéité incontrôlable ou de son caractère "entier" (oui, maintenant, on est entier ou on n'est pas... comme les chevaux, je suppose...). L'honnêteté consisterait à aller au bout de son buzz et de ne pas faire semblant de regretter quelque chose qui a été largement réfléchi et prémédité... parce qu'évidemment, rien n'est dû au hasard ! Là encore, bien naïfs sont ceux qui croient vraiment à une bourde médiatique ! Non, on dit ce que l'on a envie de dire tout en prétendant qu'on n'a pas fait exprès mais puisque c'est dit, hein... on ne peut plus revenir en arrière... Ben non mais on aurait juste pu ne pas aller en avant, tout simplement.  

    Ensuite, on n'a plus qu'à mesurer la portée de l'événement au nombre de commentaires laissés par tous les guignols qui n'ont pas encore compris que tout ça c'est juste pour de faux et pour les distraire un peu, histoire qu'ils oublient dans quelle merde ils sont en vrai, dans leur vie. Quand il n'y a pas trop de foot pour occuper les esprits faibles, ça permet toujours de laisser les gens choisir un camp et de gagner du temps pour de mettre en place tous les coups foireux bien discrètement... parce que, ceux-là, jamais ils ne font le buzz, sauf lorsque c'est trop tard !

    « Mentalist, un second souffle !Recentrage personnel »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :