• Tidji, un amour...

    Tidji.jpg Tidji et moi, c'était un coup de foudre... un vrai ! Elle est entrée dans ma vie un soir de décembre. Des amis de mes parents avaient décidé d'adopter un lévrier afghan et, par miracle, à la SPA il y en avait un, enfin une plutôt. Comme ils n'avaient pas de voiture, ils ont demandé à mon père de les amener là-bas pour récupérer le chien. Évidemment, je me suis incrustée dans l'aventure et j'ai eu le plaisir de faire la connaissance de Tidji. Elle n'avait pas du tout la classe qu'ont d'ordinaire ces chiens-là car elle était toute maigre et toute sale... lorsque nous l'avons mise dans la voiture, elle était terrorisée, la pauvre... surtout qu'apparemment elle n'avait pas été très bien traitée auparavant. Pendant tout le trajet, je l'ai rassurée du mieux que je pouvais et, imperceptiblement, je sentais qu'un lien très fort était en train de se créer entre nous. C'était assez indescriptible mais je sentais que peu à peu, elle comprenait qu'elle pouvait me faire confiance et moi, sans trop savoir pourquoi, je me sentais envahie d'un véritable amour pour elle. Ce n'était pas moi qui venais de l'adopter mais je l'aimais... Ce n'était pas le premier chien que je rencontrais mais entre Tidji et moi il y avait quelque chose de plus...

    Elle était tombée entre de bonnes mains cette fois et très rapidement elle a pris des forces et est devenue splendide !Moi, j'allais la promener tous les week-end et alors, c'était fantastique, surtout quand j'arrivais. C'était un animal très peu démonstratif mais quand j'arrivais, elle devenait "folle"... elle traversait l'appartement en courant et se laissait glisser sur le parquet pour se jeter à mes pieds... elle ne l'a jamais fait pour personne d'autre, pas même ses propriétaires. Il y avait 5 minutes comme ça, de câlins, juste elle et moi et plus personne n'existait autour de nous. Ensuite, elle redevenait digne car c'était pas le genre à faire des léchouilles baveuses non plus... sauf quand on était toutes les deux à l'arrière de la voiture (qu'elle considérait d'ailleurs comme SA voiture) et là, discrètement, elle posait sa tête sur mon bras et me léchait tout doucement la main... il y avait tellement de tendresse dans ce geste qu'elle n'accordait quasiment jamais... c'était incroyable, indéfinissable. Elle me prouvait à quel point elle m'aimait, ça se voyait, ça se sentait, c'était magique, émouvant de sincérité.

    J'ai tellement de souvenirs avec Tidji que ce serait trop long de tous les raconter. Jamais je n'ai vu un chien aussi gentil. Elle avait ce caractère de chat, un peu distante et hautaine, une allure incroyable, très majestueuse... pas le genre à jouer à la baballe ou à aller chercher un bâton. D'ailleurs, on avait essayé de la faire jouer à ça et son regard avait bien su nous signaler que "même pas en rêve" elle ne s'abaisserait à de telles activités... elle, son truc, c'était de courir, logique, un lévrier c'est étudié pour et elle nous faisait devenir chèvre quand elle avait décidé de ne pas se laisser attraper... c'était son p'tit plaisir à elle. 

    Et puis le temps a passé, mon père a perdu son permis de conduire et ne présentait donc plus grand intérêt aux yeux de la propriétaire de Tidji dont le mari, entre temps, était décédé. La dernière fois que j'ai vu Tidji, elle était déjà très âgée et avait plein de problèmes de santé mais, en me voyant elle avait encore eu la force de se jeter sur mes pieds, comme avant, même si elle ne pouvait plus mettre autant d'énergie. Mais cet extraordinaire lien entre nous était toujours aussi présent. Ça faisait plusieurs années que je ne l'avais pas vue mais pour elle comme pour moi, rien n'avait changé... nous nous aimions toujours autant. Certains diront que Tidji n'était qu'un chien mais peu importe, je savais qu'elle m'aimait et elle savait que c'était réciproque. Avec un chien, on ne triche pas, jamais et lui non plus ne sait pas faire semblant...

    J'ai appris sa mort quelques mois après... je n'ai pas pu la voir une dernière fois. Je sais qu'elle a bien vécu et que même si sa vie avait mal commencé avec des gens qui la maltraitaient, elle a ensuite été adorée et protégée. Je garde un souvenir très ému de cette période et surtout, je conserve très précieusement tout cet amour que nous avons partagé presque dès le premier regard...
    « Cloclo, de rumeurs en vérités...Frédéric Lerner- "Plus là" »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 31 Octobre 2007 à 20:42
    agnès
    c'est super émouvant les histoires qu'on noue avec les animaux, surtout les chiens qui ont un don pour cette complicité particulière faite de confiance et de compréhension mutuelle malgré la barrière du langage. Et ton article plairait à bluedelph qui bosse à la SPA... Bisous
    2
    Vendredi 9 Novembre 2007 à 18:04
    BlueDelph
    Magnifique histoire, je comprends pourquoi Agnès m'en a parlé... Elle me rappelle mon premier chien, à qui je n'ai pas pu dire au revoir non plus, et qui reste dans mon coeur. Quand à mon blog j'ai perdu tout mes articles, mais je remettrai bientôt des photos de mes deux amours (une chienne et une chatoune). Je vais continuer de parcourir ton blog. A bientôt.
    3
    do de gorron
    Samedi 23 Novembre 2013 à 21:14

    Merci Béatrice, c'est une bien belle histoire que tu nous fais partager. Merci aussi à Fidji et tous ces animaux de hasard qui entrent dans nos vies pour l'embellir.

    4
    Samedi 23 Novembre 2013 à 21:17

    Oui, elle était belle et chaque moment passé avec elle était beau aussi !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :