• Quand il faudrait mieux choisir ses mots

    Aujourd'hui, évaluation finale sur l'Epopée de Gilgamesh en 6e (oui, jour des vacances, c'est cruel mais ils préféraient avant qu'après parce qu'ils auraient tout oublié dans 15 jours...).

    La question 7 était la suivante : "Montrer, à partir d'exemples du livre, que les dieux interviennent directement dans la vie des hommes." Au bout de la 15 000ème fois où on m'a demandé : "Ça veut dire quoi la 7, madame ?", je finis par répondre :"Il faut raconter des moments où les dieux sont venus fourrer leur nez dans les affaires des gens !" et là, j'entends "Ahhhhhhhhhhhhh, c'est çaaaaaaaa !".

    Note plus plus tard : rédiger les contrôles en utilisant un vocabulaire adapté. 

    « Un super copain toutouJ'ai écrit pour ça »

  • Commentaires

    1
    Tana
    Vendredi 1er Avril 2016 à 18:50

    Oui, franchement, dans le cadre d'un enseignement spiralaire et curiculaire, il est essentiel d'utiliser une langue véhiculaire à spectre large. Je suggère": quand les dieux viennent f... leur boxon dans le deal des zoms" !

    Voilà, voilà, je suis ravie d'avoir contribuée à la simplification de l'énoncé, dans une démarche de tâche simple et non complexe (fi donc!).

    2
    Vendredi 1er Avril 2016 à 19:52

    Ah merci beaucoup, oui, ça va m'aider à mieux m'adapter encore afin de peaufiner ma bienveillance !

    3
    mel
    Mercredi 6 Avril 2016 à 19:31

    ben voilà, faut être claire !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :