• Puisque tout est fini

    Des mots banals à souhait, un regard effacé

    Qui n'inspire plus rien qu'une vague émotion

    Des espérances folles détruites à peine nées

    Les phrases s'enchevêtrent comme des mains brisées

    Une vie ébauchée ne voit jamais le jour

    Pourquoi es-tu parti sans un mots, sans un cri ?

    Sans toi, je suis perdue. Pourquoi continuer ?

    Mes idéaux enfouis recherchent la surface

    D'une terre stérile. Désormais mes chagrins

    Semblent bien trop profonds pour être exorcisés.

    Un enfer brûlera pour toujours en mon coeur

    Glacé d'effroi. Les feux de mon passé s'éteignent

    Puisque tout est fini, je vais ranger ma plume.

    « DélireMademoiselle Pioussy »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 15 Novembre 2008 à 07:09
    " Charly "
    Le titre est bien choisi. Malgré ses images hétéroclites, le texte aboutit à la raison principale de son écriture: rester un enfant pour ne plus avoir tort et oublier la mort. On sent une folle envie de vivre et de découvrir des choses sans trop y réfléchir. C'est le début du blog, ça promet.
    Charly...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :