• Petite réflexion...

    Un jour j'avais entendu une expression qui m'avait beaucoup plu : quelqu'un, je ne sais plus qui, avait dit que la vie était ponctuée de "catastrophes dérisoires". L'association de ces deux mots a de quoi surprendre puisqu'ls sont contradictoires mais, quand on y réfléchit, c'est quand même assez vrai.

    Tous les jours, nous subissons ainsi des "catastrophes dérisoires" qui nous gâchent la journée. Heureusement, on ne vit pas des catastrophes chaque jour et même les gens qui ont tendance à tout dramatiser ne pourront que constater que ces catastrophes qu'ils prennent au sérieux sont effectivement dérisoires la plupart du temps.

    En gros, c'est les petites emmerdes du quotidien. Le truc qui se renverse et qui salit la moquette, le chat qui vomit sur la chaise du petit-déjeuner (ça c'est chez moi !), l'ordinateur qui beugue au pire moment, une panne d'électricité pile à l'heure où on avait un super film qui passait à la télé, la voiture qui ne démarre pas, des documents oubliés ou même le paquet de céréales qu'on aime tant et qui n'est plus en rayon...

    La liste serait bien trop longue à établir mais c'est vrai qu'on a parfois des journées de merde rien qu'à cause de ces "catastrophes dérisoires" dont on se passerait bien. Et, lorsque ces catastrophes se multiplient, on finirait même par se dire qu'on a une vie de merde, qu'on n'a vraiment pas de chance et qu'on n'est pas très heureux. Mais... le bonheur aussi peut être constitué de plein de petites choses dérisoires... qui, mises bout à bout font qu'on n'est pas si malheureux : un bon repas, un gros câlin du chat (qui a vomi le matin même sur la chaise, mais on lui pardonne), un truc qu'on découvre sur internet, un film qui nous a fait passer un excellent moment, une balade en voiture, un travail qu'on a fait dans les temps et dont on est finalement assez fier, le nouveau paquet de céréales qui vient tout juste de sortir....

    Alors, entre catastrophes dérisoires et bonheurs éphémères, à nous de trouver nos priorités, de nous apesantir sur ce qui nous fait du bien et non sur ce qui nous rend malheureux. Ce n'est pas toujours facile et je me laisse moi-même souvent submerger par le côté négatif mais, c'est possible... quitte à fermer les yeux sur les choses qui, si on y attarde de trop, nous gâchent vraiment l'existence.
    « Au fil des chansons (2)On se fioul de not' gueule.... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 13 Juin 2009 à 03:27
    bruno
    Sympa ton article, c'est l'art de relativiser les choses...c'est parfois du travail de faire une retraite sur soi pour se poser les bonnes questions et forcément trouver les bonnes réponses, car souvent la solution est dans la bonne lecture du probléme. Pour moi il n'existe pas de catastrophes dérisoires, il y a soucis quotidiens et parfois catastrophes, de même qu'il n'existe pas pour moi de bonheurs éphémères, c'est parfois à nous de les rendre quotidiens.
    Tu connais cette histoire du prof qui fait un cours à ses étudiants, qui verse des grosses billes dans un bocal et qui demande si le bocal est plein...?
    Ca peut illustrer parfaitement ton article sur la façon de hierarchiser les choses.
    2
    Dimanche 14 Juin 2009 à 06:14
    Line+-+Ptasy
    J'aime bien cet article auxquel j'adhère tout à fait, même si souvent un peu comme toi je suis porté à m'arrêter à ce qui va mal au lieu de voir ce qui va bien. J'avais déjà lu dans un livre sur l'éducation des enfants que sur 5 remarques dont 3 sont positives et 2 négatives, l'enfant souvent ne retiendras que les 2 négatives et que de ce fait il nous fallait faire attention à ce que l'on transmettait à nos enfants et l'importance de leur faire beaucoup de remarques positives. De souligner ce qu'ils avaient de positif et pas seulement s'arrêter au négatif.
    3
    Dimanche 14 Juin 2009 à 21:15
    Bonheur et éphémère sont aussi des mots qui devraient être contradictoires. Le vrai bonheur est durable ;-)
    4
    Mardi 16 Juin 2009 à 10:59
    Jacques l'Ardéchois
    J'ai lu...... j'ai relu....... je l'ai imprimé....... désormais la feuille est sous mon sous-main..........(donc à porter de main) au cas ou !........ à lire et à relire ....... c'est tout bénéfice ton texte..... parole de Jacques... une excellente réflexion.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :