• Peine de mort

    Peur de l'aimer sans lui cacher mes sentiments

    J'ai trop rêvé de sa beauté dans le silence

    Mon coeur entier lui appartient dans sa souffrance.

    Le jour maudit de sa douleur détruit le temps.

    Mes illusions s'en sont allées sans avenir

    Vers le matin des souvenirs émerveillés.

    J'ai rejeté mes insomnies pour revenir

    A mon bonheur calme et perdu par les veillées.

    Mais le soleil, astre de mort, brille toujours

    Il obscurcit le désespoir de mon destin

    Lorsqu'il s'éteint pour m'annoncer que c'est la fin,

    Que le chagrin noicira toujours mon amour.

    « DélireMademoiselle Pioussy »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :