• Passionnément, à la folie...

    Le nom de mon blog "passionnément...toi" peut sembler étrange. Passionnément qui d'abord ? En réalité, au départ, c'était le nom de mon premier recueil de poèmes dédiés à Claude François quand j'avais 18 ans. Et puis, le temps a passé et ma "passion" s'est bien calmée. J'irais même plus loin :selon moi, tout ce qui est démesuré est "néfaste" à soi-même et/ou à notre entourage. La preuve, même un amour démesuré peut être la pire des choses... par exemple, un amour excessif pour son enfant peut lui nuire... Ça paraît fou mais c'est pourtant vrai.

    Pourquoi devient-on "passionnément" passionné par une star comme Claude François ? Manque de personnalité ? Je ne sais pas... Il est clair que certains fans dont la passion est démesurée vivent par procuration, sacrifient leur vie à un être qu'ils n'ont jamais connu et qu'ils ne connaîtront jamais. Ils cherchent à se convaincre d'avoir une vie plus riche que d'autres parce qu'ils ont une passion plus forte que tout mais je pense que seuls avec eux-mêmes, ils sont obligés de constater qu'ils sont finalement passés à côté de plein de belles choses, juste parce qu'il est tellement plus rassurant de vouer sa vie à un mort qui ne risque jamais de nous décevoir... en particulier lorsqu'on a manipulé sa vie au point de la rendre parfaite. Mais tout n'est qu'illusion. Leur bonheur est donc illusoire et seuls des fous ne s'en rendraient pas compte. Or, ils ne le sont pas mais ils sont malheureux, simplement.

    Ce que ça cache ? Certainement un refus d'affronter les réalités du monde, un refus de grandir, un moyen de se donner l'illusion d'être heureux, une façon de masquer des souffrances profondes. On ne cache jamais mieux son malheur qu'en donnant l'impression de vivre un grand bonheur. Et pour certains fans, c'est hélas le cas. Ce n'est jamais très sain d'être dans l'excès. Comme je disais, tout amour excessif est dangereux.

    Alors, sont-ils à plaindre ou à blâmer ? Difficile à dire... Chacun fait comme il peut pour supporter les souffrances de la vie, alors s'ils n'ont trouvé que ce moyen-là... pourquoi pas. Je l'ai trouvé aussi dans ma jeunesse et ça n'a rien résolu, au contraire. Ça m'a éloignée des autres, ça m'a coupée du monde réel pendant longtemps. J'ai peut-être raté des rencontres à l'époque, à cause de ça. Je ne sais pas... peut-être était-ce simplement aussi un moyen de combattre ce sentiment d'être la seule à être seule... je me donnais l'illusion que je n'étais pas si seule puisque je vivais un grand amour avec Cloclo... et je me disais même que ce n'était pas donné à tout le monde d'aimer un être aussi "parfait"... J'avais 15 ans... et jusqu'à 20 ans, en gros, j'ai vu les choses ainsi... 

    Aujourdhui ma passion s'est transformée en admiration et je regarde d'un oeil amusé ou affolé les fans de tous âges qui ne comprennent pas que la vie est ailleurs. Claude François fait partie de leur vie mais ne devrait jamais être leur vie.

    « Qui est qui ?La seule à être seule »

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 28 Août 2007 à 19:44
    Sérénité
    Bonjour Béatrice, très intéressant ton article sur la «passion». La raison de ton titre aussi que tu décris... je pense comme toi à l'effet qu'une passion démesurée a des effets nuisibles et souvent destructeurs.... comme le bon exemple que tu apportes : l'amour démesusé envers son enfant. Et en fait, un amour de ce genre n'en est pas un finalement c'est une réaction dû à un problème.. c'est aussi néfaste un amour démesuré pour un enfant qu'une absence d'amour totale. Et comme dans tout il faut trouver le «milieu juste« entre les deux : l'équilibre. Personnellement, j'ai des passions : livres, animaux, même pour des personnes... E. Presley, M. Monroe... et mes passions je les adorent car elles sont justes et non démesurées sinon je ne serais pas bien là-dedans. Moi, contrairement à certaines amies que j'avaient à l'adolescence, je n'ai jamais eu ou senti un genre «d'amour» sembler être amoureuse pour un chanteur, un acteur,... cependant certes, il y en a que j'ai des petites préférences :))) à bientôt Béatrice !
    2
    Mardi 28 Août 2007 à 22:50
    B�atrice
    Je pense qu'il est nécessaire d'avoir des passions, ou plutôt de se passionner pour des tas de choses. Ca enrichit notre univers de manière incroyable. Mais la démesure est dangereuse, dévorante, obsédante...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :