• Où sont les mots ?

    J'ai envie d'écrire, c'est même presque un besoin et pourtant, il y a des moments comme aujourd'hui où l'écriture semble vaine... ou plutôt ce sont les mots qui le sont. J'ai l'impression que les mots qu'il me faudrait n'existent pas ou bien que ce que je ressens est insaisissable par les seuls mots. Des milliers de sentiments, de sensations... une sorte de trop plein qui ne peut pas sortir, auquel les mots se heurtent comme à une porte fermée à double tour. J'ai les mains sur le clavier et j'ai envie de dire les choses autrement, mieux pour enfin être soulagée de ce poids qui m'étouffe mais rien n'y fait. Je ne parviens qu'à la conclusion que je n'arrive pas à dire ce que je voudrais. C'est assez paradoxal d'écrire pour dire qu'on n'arrive pas à écrire. C'est un peu comme le serpent qui se mord la queue. J'écris pour dire que je n'ai rien à écrire mais comme jai besoin d'écrire j'écris quand même parce que je me raccroche aux mots... désespérément... comme si par miracle ils venaient à moi, me libérant enfin de tout.

    « BrestParis »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 29 Juillet 2007 à 10:05

    Les mots sont ainsi ... parfois, ils se montrent capricieux et se refusent justement lorsqu'on éprouverait le plus le besoin de les poser sur papier mais ils finissent toujours par revenir ...

    2
    Lundi 30 Juillet 2007 à 10:39
    Bonjour. Arrivée ici un peu par hasard. L'écriture est parfois difficile...Il y a des jours avec et des jours sans. J'essaie aussi d'écrire de temps en temps...ici sur le blog tout neuf  et sur mon site internet: http://finistere-lanildut29.com, qui a un an... A bientôt pour vous lire.
    3
    mag
    Mardi 31 Juillet 2007 à 10:25
    j'ai déjà ressenti cet état inconfortable et paradoxale...

    ce sont les maux des mots...
    4
    Jeudi 2 Août 2007 à 17:08
    chatoune
    Bonjour,
    Je me reconnais telement dans votre "préface" !
    Moi qui bloque dans l'écriture, je viens tout juste de créer un blog pour débloquer tout ça.
    C'est étrange, non ?
    Je suis contente de vous lire.
    Bravo !
    Bonne continuation !
    Chatoune
    5
    Dimanche 5 Août 2007 à 15:55
    Pas à pas

    C'est le mystère de la page blanche ! 
    Ce peut-être aussi un moment où les mots se préparent à sortir pour mieux nous surprendre. 
    L'écriture est un drôle de paradoxe, les mots nous viennent par moment sans que nous en prenions garde, et quand nous cherchons à les faires venir, ils nous échappent....
    Bonne journée !

    6
    Lundi 6 Août 2007 à 19:35
    Bernie
    Tu as très bien défini ma propre réaction devant l'écriture.
    7
    Vendredi 10 Août 2007 à 15:35
    MEKOUL ISRAEL JACOB
    L'univers est profond dans cette obscurité qui s'endort sous l'eoil tendre et fatigué du soleil.

    Les vagues s'eteignent et leurs larmes nous arrosent de leurs symbolismes.

    Qu'aurait fait Beaudelaire ou Rimbaud devant cette metaphore de l'espace?

    Et Pascal, aurait-il craint cette immensité dont l'ombre noire s'etale sur nos vies?

    Non. La lumiere du vers nous rafraichit et le poete ne s'endort pas dans cette verdure abrupte de l'environnment.

    O...
    8
    Vendredi 10 Août 2007 à 19:54
    mahé



    quand l'inspiration est calme, et pour découvrir, un "miroir" différent, écrire de la main inverse à son habitude, passionnant !

    au plaisir de vous lire, graines-sympathiques

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :