• Le Tour de France selon NVB

    Le Tour de France selon NVB"En cette année 2016, le Tour De France prend le rythme de l'Education Nationale... et c'est une grande nouvelle ! Que de nouveautés puisqu'on vous l'a dit et répété, le changement, c'est maintenant ! Révolution au niveau des vélos tout d'abord : chaque coureur qui semblera en difficulté ou qui se plaindra de l'être se verra octroyer un PMI (petit moteur à injection). Ainsi, pour lui, finies les souffrances, en particulier dans la montagne. D'ailleurs, la montagne désormais se limitera aux casse-vitesse que l'on trouve en très grand nombre sur les routes. Un mini dénivelé et hop, ça repart afin de ne pas favoriser les grimpeurs. Pour les sprinters, obligation de s'arrêter juste avant la ligne d'arrivée (environ 1 mètre) afin que chacun puisse avoir sa chance. Le vainqueur de l'étape est celui qui parviendra à donner le meilleur coup de pédale final ! En descente, le meilleur prendra soin de freiner afin que les autres puissent le rattraper assez facilement. 

    En ce qui concerne les maillots distinctifs, ils disparaissent bien sûr. Pas question de mettre qui que ce soit en avant en arborant une quelconque couleur. Non. C'est stigmatisant et ça décourage les autres coureurs. Le premier au classement général sera d'ailleurs pénalisé de 10 secondes/jour s'il reste en tête trop longtemps (au delà de deux jours). Le dernier, en revanche, obtiendra 3 minutes chaque soir. Pas de podium non plus, quelle idée ! Non, une grande ligne droite où tous les coureurs se tiendront debout, main dans la main afin de mettre en avant la solidarité et leur devoir civique. D'autres pénalités sont prévues pour tout coureur qui tenterait de s'échapper, laissant ainsi entendre qu'il est meilleur que les autres : il sera ramené manu militari, s'il le faut, en queue de peloton pour lui apprendre à respecter les difficultés de ses camarades et, si possible, lui faire comprendre que faire de son mieux c'est mal. 

    La durée des étapes sera quelque peu réduite : de 10 à 50 kilomètres seulement afin de ne pas trop fatiguer les sportifs qui se plaignent souvent d'étapes longues et difficiles. Ainsi, c'est un véritable coup de balai pour le dopage et donc un réel effort de santé publique qui est désormais instauré au sein du peloton. En cas de souci de santé, de chute ou de crevaison, un dispositif spécial sera mis en place autour des coureurs en mauvaise posture : ils seront déposés, en hélicoptère, juste devant la ligne d'arrivée où ils attendront le reste de la troupe afin de pouvoir, comme tout le monde, disputer la victoire d'étape. 

    Pour ce qui est du salaire, il sera aligné sur celui des enseignants français car, comme eux, les cyclistes font leur métier par passion et pas pour l'argent. Le TDF sera donc aussi un moyen d'expliquer aux jeunes générations qu'on ne doit pas travailler pour l'argent et encore moins pour la gloire. 

    Quant aux directeurs sportifs, ils laisseront leur place à des CUBES (coachs utiles, bienfaisants, efficaces et silencieux). Ils ne devront jamais crier sur leurs poulains et, en cas de besoin, porteront les vélos des coureurs ou même pédaleront à leur place durant un temps, pendant que le coureur se repose et/ou se restaure dans la voiture particulière dont il dispose. Attention, si l'un des CUBES est surpris à se plaindre, ou à exiger quelque chose du cycliste, la punition sera très sévère : son emploi est en jeu ! Il est prévenu !

    Bien sûr, le public sera présent et enthousiaste tout au long de la route, comme d'habitude. A n'en pas douter, il sera ravi de tous ces changements qui ne manqueront pas de redorer le blason d'un sport parfois terni par des affaires et des scandales. C'est vraiment merveilleux le cyclisme revu et corrigé par la ministre de l'EN et comme dirait Gérard Holtz :"Vive le Sport!" 

     

    « In insectae veritasLa nouvelle orthographe »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :