• Le temps passe...

    C'est en l'écrivant sur face de bouc que ça m'a sauté à l'esprit : ça fait 39 ans que je suis fan de Claude François. Putain, 39 ans !!! Vous imaginez ça ! 39 ans !!! Presque 40... J'entre vraiment dans la cour des vieux ! Quand on a des souvenirs qui remontent à si loin, ça commence à compter quand même... J'avais 4 ans lorsque j'ai été vraiment fascinée pour la première fois par ce chanteur. Je me souviens vaguement d'un jour où je regardais la télé, un numéro 1 ou un Top à Cloclo. Ma mère était dans la pièce d'à côté et je suis allée la voir pour lui annoncer, sans doute avec le plus grand sérieux et la plus grande solennité : "Quand je serai grande, je me marierai avec Claude François". Je suppose que ça a dû bien amuser ma maman. Mais, certainement que du haut de mes 4 ans, j'y croyais vraiment.

    Mes parents n'aimaient pas ce chanteur. Enfin, pas trop. Ma mère est une grande admiratrice de Tino Rossi depuis ses 3 ans (on est fidèle dans la famille !) et mon père, lui, je ne sais pas ce qu'il aimait ou pas. Quand Cloclo passait à la télé, chantait et dansait avec ses Clodettes, mon père disait toujours : "Tiens, c'est un asthmatique comme toi, il est essouflé !"Nous regardions ses émissions parce que ma mère trouvait qu'il avait beaucoup de classe et d'élégance même si ses chansons, selon elle, n'étaient pas terribles.

    Entre mes 4 ans et mes 7 ans, je me souviens de quelques chansons. J'étais "fan" comme on peut l'être à cet âge... j'aimais bien le voir et l'entendre, c'est tout. Je n'achetais rien, ni disques ni magazines puisque, de toute façon, ma mère décidait de ce que j'achetais... et, bien qu'elle trouvât cet artiste sympathique, elle n'aurait pas mis de l'argent dans l'un de ses disques. A l'époque, nous avions d'autres priorités et moi, dans le fond, je préférais quand même les playmobils !

    Lorsque mon beau chanteur blond est mort, en 1978, ça a été un drame... intérieur. Seulement intérieur. Je revois encore ma mère m'annoncer "Claude François est mort." J'ai eu, pour la première (mais hélas pas la dernière) fois de ma vie cette impression horrible du sol qui se dérobe, d'un truc arraché tout au fond de soi... Je suis allée vers la télé en espérant, durant ces quelques secondes, que ce n'était pas vrai. Et puis, il y avait la video d'"Alexandrie, Alexandra" qui passait avec un message défilant annonçant l'accident tragique et la disparition prématurée du chanteur.

    A partir de là, j'ai gardé mon secret et le choc que ça avait été. Personne n'aurait compris. C'est à ce moment que mon père a commencé à m'acheter des disques et des cassettes de Cloclo, un peu comme s'il l'avait bien aimé, finalement. Et moi, peu à peu, je me suis enfermée dans cet univers, de plus en plus captivée par les mélodies et la voix de Claude François.

    C'est à l'adolescence qu'il est devenu mon essentiel. Ma bouée de sauvetage. Bien dérisoire, sans doute mais tellement nécessaire pour ne pas sombrer. Dans mon entourage, personne ne comprenait... je ne pouvais pas leur expliquer ce que je vivais et les raisons profondes qui faisaient que j'avais besoin d'au moins un "amour", aussi futile et ridicule fut-il à leurs yeux. de toute façon, toutes les attaques renforçaient mon sentiment de solitude absolue et mon obstination à aimer plus que tout cet artiste.

    Il a fallu attendre longtemps, l'âge adulte et une certaine maturité pour que cela s'estompe, un peu. Et puis, il aura suffi de quelques fans tellement déjantées et odieuses pour que je mette une certaine distance... pas trop grande mais réelle. Cependant, je n'oublie pas que ce Cloclo m'aura permis aussi de faire de belles rencontres et ça, c'était aussi inattendu que génial !

    Alors, voilà, ça fait 39 ans que j'aime Claude François. Oh, aujourd'hui, je ne dis plus que je l'aime plus que tout comme je pouvais le dire à 15 ans, entre bêtise et désespoir. Les priorités ont changé dans ma vie, heureusement ! Il reste cependant toujours là, quelque part, dans un coin, parce que 39 ans, ça ne peut pas s'effacer !

    « Blog label rouge ?Non mais allo quoi... »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 7 Août 2013 à 17:40
    José61

    J'aime bien aussi mais pas tout...

    2
    Mercredi 7 Août 2013 à 17:43

    Moi non plus... On peut être fan et conserver une certaine objectivité.

    3
    Mercredi 7 Août 2013 à 19:44

    J'avais 27 ans quand il est mort, je l'avais découvert le lendemain de l'achat de notre télé, sautillant dans "belles belles belles". Sincèrement, je trouve que la plupart de ses chansons d'amour sont poignantes. "Quand un bateau passe" ou "toute la vie" me font monter les larmes. Mais j'ai lu 6 bios du bonhomme, qui concordent pour la plupart (même les hagiographiques !) et ma foi il n'aurait pas été mon copain dans la vie. Un mec qui écrit des notes de service à sa mère, hummmm !
    Donc pour moi, immense chanteur, oui, mais je n'aime pas trop "l'homme" CloClo.
    Je t'embrasse.

    4
    Mercredi 7 Août 2013 à 19:49

    Quand j'avais 15 ans, je lisais des biographies qui allaient plutôt dans le sens du poil et qui donnaient l'image presque parfaite de l'homme et du chanteur. Depuis, beaucoup de révélations ont été faites et je ne pense pas non plus que j'aurais aimé quelqu'un avec un caractère pareil. Et, de toute façon, il ne m'aurait pas regardée En attendant, ce qu'il reste de lui ce sont ses chansons et là, comme tu le dis, beaucoup sont très poignantes et très belles, surtout les moins connues.

    Merci de ta visite. Bises

    5
    VéroV
    Jeudi 8 Août 2013 à 08:12

    Bonjour Béatrice, 

    On se connaît un peu (via Chronique d'une belge exaspérée). Je passe régulièrement te lire mais en silence. Aujourd'hui, une fois n'est pas coutume, j'ai envie de réagir car figure-toi qu' à l'époque, Claude François faisait aussi partie de ma petite vie. Le jour où j'ai appris son décès, à l'âge de 6 ans, je me suis mise à pleurer à chaudes larmes, à hurler ma peine et ça a duré 2 jours entiers! J'ai cassé les oreilles à tout le monde durant 48 h quasi non-stop...Je comprends donc cette douleur qui t'a assaillie et l'importance que ce chanteur parti bien trop tôt avait pour toi. Tout cela est très intime finalement. Il n'y a pas de bonne ou mauvaise chanson, il y a juste des chansons (ou des chanteurs) qui nous touchent ou pas...le coeur et l'âme. Mon fils qui a 14 ans, déclare haut et fort que Cloclo était un "génie", il apprécie bon nombre de ces chansons et a dormi longtemps avec un de ces posters au-dessus de son lit ! Qu'on l'aime ou pas, on doit bien admettre qu'il traverse les générations en ne prenant pas une ride...Pas sûr que certains artistes d'aujourd'hui puissent en dire autant dans 30 ans...Je t'embrasse Béatrice. Belle journée à toi. 

    6
    Jeudi 8 Août 2013 à 12:37

    Ah, Véro, je suis très contente de te lire ! J'aimais beaucoup lire tes articles, je ne sais pas si tu continues à écrire ou pas.

    Je pense également que peu d'artistes actuels qui considèrent Cloclo comme ringard auront la chance d'être connus dans 30 ans. C'est à ça qu'on mesure la popularité et le talent de quelqu'un aussi.

    Merci de ton passage. Bises !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    7
    VéroV
    Vendredi 9 Août 2013 à 07:26

    Non, je n'écris plus depuis quelques mois déjà. Bises Béatrice.

    8
    Petaouchnok
    Samedi 10 Août 2013 à 09:29

    Est-ce que tu as vu Podium ? J'adore ce film !

    9
    Samedi 10 Août 2013 à 12:56

    J'ai vu. C'est pas mal comme parodie des fans, des dangers des dérives. Bonne comédie aussi.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :