• La vie est belle, le monde est beau

    Puisque le ministre de l'EN semble à la recherche de bonnes idées contre l'échec scolaire, j'en ai une : supprimer toute forme d'évaluation. Quoi ? Puisque la note est source d'angoisse et d'échec, supprimons la. Tout simplement.

    Puisque de toute façon le redoublement n'est plus envisageable que lorsque les parents insistent, que risque-t-on à supprimer toute forme d'évaluation, hein ? Ecole, collège, lycée se transformeront joyeusement en centres aérés-garderies pour la plus grande joie de tous. Plus de stress, plus de compétition, plus de bons ni de mauvais. Plus rien que du plaisir, à fond les ballons.

    Plus de copies à corriger, plus vraiment de cours à préparer, que des jeux (quoique, les jeux, des fois, il y a des vainqueurs et des vaincus, des déçus, des contrariés mis en échec et ça c'est mal...). 35 heures de... fun devant les élèves enthousiastes. Ah ben oui, manquerait plus qu'ils tirent la gueule avec tout ce qu'on leur proposera !

    Plus de réunions pour parler de l'enseignement puisqu'il n'y en aura plus. Plus de conseils de classe, plus de bulletins, plus d'appréciations ! Rien que du plaisir, on vous dit ! L'élève au centre de loisirs (ça lui changera d'être au centre du système). Il ne sait ni lire, ni écrire, ni compter, qu'importe ??? A quoi ça va lui servir pour s'amuser, hein ? Il n'aura jamais été frustré par un salaud de prof qui met des sales notes juste pour satisfaire ses pulsions sadiques. Il ne sera que joie et allégresse, bonheur et légèreté. Aucune connaissance, aucune culture, aucune compétence autres que celles nécessaires à son épanouissement. Je trouve ça merveilleux comme perspective... ça donnerait presque envie de devenir prof, dis donc...  

    « Paradis et enfers modernesEncore un rêve ! »

  • Commentaires

    1
    Agrum
    Mardi 24 Juin 2014 à 23:33
    Agrum

    Je suis d'accord avec l'ensemble, à un détail près. Tu auras quand même des smileys d'"évaluation" (vilain mot) à coller sur les copies, bulletins, élèves.

     

    2
    Mardi 24 Juin 2014 à 23:45

    Oh mais alors, le pauvre n'enfant qui aura des smileys rouges tout le temps, ne sera-t-il pas en échec scolaire ???

    3
    tanki
    Mardi 24 Juin 2014 à 23:47

    mignons les smileys^^ !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    Agrum
    Mardi 24 Juin 2014 à 23:50
    Agrum

    Si, mais on fera plein de réunions et lui proposera un Panel d'Aides Interactives. C'est un nouveau concept. Ensuite, il n'y aura plus qu'à interdire les smileys rouges, comme les zéros en dictée...

    5
    Agrum
    Mardi 24 Juin 2014 à 23:57
    Agrum

    Apparemment, ce sont des smileys utilisés en entreprise pour que les clients puissent communiquer leur satisfaction ou leur mécontentement.

    6
    Mercredi 25 Juin 2014 à 00:14

    Bien qu'ils soient mignons, les rouges stigmatisent l'enfant et le mettent en échec. Même le orange aussi, un peu... non, supprimons-les. Ou alors, au moins, on leur met un sourire à tous pour expliquer à l'enfant que c'est bien même s'il n'y arrive pas.

    7
    Agrum
    Mercredi 25 Juin 2014 à 00:20
    Agrum

    Et un smiley rouge qui sourit ?

    En tout cas, ce n'est pas bon signe qu'on entende parler de ça à quelques jours des vacances. On sait bien ce que ça veut dire...

    8
    Mercredi 25 Juin 2014 à 08:31

    Faut corriger le "oiu" sarcastic

    Puis quand ils seront grands ils pourront aller voler, cambrioler, violer, etc, puisque la nouvelle loi de la justice leur permet aussi... Moi je dis que vu comment ça évolue on sera bien contents d'être morts un jour!

    9
    Mercredi 25 Juin 2014 à 11:00
    Oui et quels adultes va t on fabriquer, aucune frustration pendant 20 ans ! La chute sera rude... dans les ecoles d'elites par contre le système de notation perdurera sans aucun doute et la culture continuera à etre partagée... Education nationale = fabrique à esclaves décérébrés
    10
    Mercredi 25 Juin 2014 à 11:31

    Je crois qu'il est question de donner des couleurs à un devoir. Donc, c'est une note. Il reste le rouge. Bah, je pense que c'est toujours un devoir noter. Aux USA, ils mettent des lettres de l'alphabet.
    Que ce soit des couleurs, des chiffres ou des lettres, il n'en restera pas moins que l'échec sera toujours perceptibles.

    Les ministres de l'éducation nationale ne savent plus quoi faire pour se rendre intéressant. Et les technocrates qui pondent des bêtises aussi. Je dois rester poli. Une prof me lit. :)
    Donc, l'échec existe. Pour moi, ce n'est pas ça qui fait qu'un enfant est en échec scolaire ou pas. Un élève ne comprend pas un cour. Pourquoi ? Je pense que c'est la façon dont les cours sont abordés. Je suis conscient que les professeurs sont obligés aussi de faire ce qu'on leurs dit de faire. Cela vient donc du système. Il faudrait le changer. Et pour ça, il faudrait ouvrir un séminaire avec DES PROFS pour discuter de ça. Et après, le gouvernement pourrait faire une véritable réforme. 

    Bien sûr, mon idée est certainement à côté de la plaque. Parce que c'est à toi, Béatrice de t'exprimer là-dessus. Et toi et tes collègues, vous devriez être entendu. Voilà. C'est juste mon avis de non enseignant. 

     

    11
    Mercredi 25 Juin 2014 à 12:17

    Tu as raison mais bizarrement, les profs, on ne les écoute jamais. On ne leur demande pas leur avis alors qu'ils sont en contact avec les élèves. Ceux qui donnent des cours dans les formations pour profs n'ont pas vu d'élèves depuis 20 ans parfois. 

    Quant à ce qu'on ne comprend pas, ce n'est pas toujours de la faute du prof : j'ai eu des enseignants très doués et très compétents en math et en physique. J'avais 4 de moyenne. Etait-ce de leur faute ? Non. Je ne comprends rien en sciences, c'est tout. J'étais en échec, j'étais contrariée de l'être mais j'ai dépassé ça pour faire autre chose. 

    @Moune : je suis sûre que nos dirigeants continueront à mettre leur progéniture dans des écoles avec des notes !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :