• La magie de Noël

    J'adore aller dans les magasins, acheter des trucs, rêver à d'autres mais là, depuis une semaine, alors qu'il n'y avait quasiment plus rien à manger à la maison, je n'ai pas eu le courage de me déplacer. C'est la période des conseils de classes, on commence à 8h30 et on finit à 20h. C'est une période où les élèves commencent à être fatigués et donc énervés. Et moi aussi je suis fatiguée, un peu à cran, beaucoup le moral dans les chaussettes et cette désagréable impression que chaque matin je n'aurai vraiment pas le courage de me lever et encore moins de faire cours. Il est temps que ça s'arrête.

    Donc, cette semaine, malgré la pénurie qui commençait à pointer le bout de son nez dans mes placards et surtout dans mon frigo, je n'ai pas eu la force ni l'envie de sortir. Mais aujourd'hui, fallait bien... Alors me voici, motivée (ou presque) dans les rayons. Mais ça y est, la folie de la fin d'année a commencé... Il y avait des gens partout, des caddies partout, dans tous les sens, des remplis, des vides... et des gens qui foncent au travers de la foule comme si leur vie était en jeu, comme s'ils avaient un train à prendre, comme s'il fallait battre le record de vitesse, j'en sais rien... Ils nous écraseraient sans remords et poursuivraient leur chemin comme si de rien n'était. Ils ont l'oeil méchant, le pied alerte, le poignet souple pour s'emparer sans perdre un instant de leurs précieuses victuailles.

    Les rayons sont tout décorés mode Noël, les jouets et les chocolats ont sorti leurs plus beaux atours... et du coup, les gens s'excitent, s'agitent, s'énervent, s'empressent d'acheter au cas où ça manquerait. Heureusement qu'on nous rabâche à la télé que le pouvoir d'achat est en chute libre, je n'ose pas imaginer ce que ce serait si le moral des Français et leur portefeuille étaient gonflés à bloc... Quand on voit les caddies pleins à ras bord et le nombre de gens qui fréquentent les supermarchés, on se dit que, finalement, ça ne va pas si mal que ça.

    Me demande si dans quelques jours, je verrai encore des mamies se battre pour une dinde de Noël... c'était consternant mais amusant... vive la magie de Noël.
    « Eight is enough (Huit ça suffit)Déterminée la p'tite bête »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Marie
    Dimanche 1er Juillet 2012 à 14:48
    Marie
    La Magie de Noël... est mise à mal par le sans gêne des gens, cet égoïsme de plus en plus frappant....
    un sourire, un pardon, un temps de patience pour attendre son tour.... cela se perd...comme tu dis...
    vraie folie d'emmagasiner...des fois que...
    surconsommation... mal pensée...
    NAVRANT
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :