• Just an illusion

    J'ai déjà écrit sur ce sujet mais je l'avais appliqué aux forums Claude François parce que je les connais bien (trop bien même) mais je reviens sur cette idée que sur le net, on peut devenir qui on souhaite. Celui qu'on n'a jamais été et qu'on ne sera jamais est à notre portée... en quelques clics, je me crée une identité de rêve... Je modifie mon âge, je me rajeunis ou je me vieillis, je peux même choisir mon image afin de me donner un physique de rêve... Un jour blonde l'autre brune, un jour danseuse de cabaret, le lendemain dessinatrice de mode ou même sportive de haut niveau ! Je pourrais aussi m'inventer une vie de débauche, chaque soir un amant, chaque midi un autre ou bien encore des amours tumultueuses, orageuses mais passionnelles. Devenir folle de douleur pour celui qui m'aurait abandonnée un soir de pluie et de brouillard et m'accrocher au premier venu qui viendrait me consoler de cette terrible perte. Je pourrais, telle une aventurière au grand coeur, raconter des voyages imaginaires dans tous les pays du monde, donner mon temps et ma vie pour des oeuvres humanitaires, faire le bien autour de moi mais n'en retirer aucune gloire...à part celle de l'inventer de toutes pièces... Amusant non ? Inquiétant aussi... Perturbant même. 

    Dans la vie, nous portons tous un masque en public et parfois aussi en privé et sur le net, serait-ce pire ? A qui faire confiance ? Personne ne contrôle rien de personne et à tout moment, je peux tomber dans un piège tendu par quelqu'un qui n'est jamais lui-même... quelqu'un que je vais avoir l'impression, ou l'illusion de connaître après plusieurs mois, et qui ne sera finalement jamais celui que je croyais... je ne pense pas être capable de jouer cette comédie, même si quelque fois, je me prends à rêver d'être une autre sur la toile. Je ne sais pas qui mais juste une autre... une sorte de "moi" parallèle que je ne rencontre jamais mais qui se fait connaître de tous... Étrange mensonge.  Si chaque soir quelqu'un en quelqu'un d'autre se transforme derrière son écran, est-il si différent de ce comédien qui jouera la même pièce pendant des années chaque soir au théâtre ou de cet acteur qui incarnera des années durant un même personnage de fiction pour une série télé ? La différence c'est que le spectateur sain de corps et d'esprit a conscience qu'il a affaire à des acteurs. Il sait bien que sur son petit écran quand il voit Columbo c'est un simple personnage imaginaire incarné par Peter Falk. Mais Peter Falk n'est pas Columbo. Or sur le net, comment savoir que je me fais piéger ? Comment savoir que ce n'est qu'une illusion ? Le mensonge peut être parfait et même jamais dévoilé si on s'y prend bien. Le "moi" parallèle peut exister des années et des années durant sans que jamais personne ne sache qu'il n'est rien qu'une invention... Flippant tout ça comme diraient les jeunes...

    Je me dis que demain je pourrais moi aussi me recréer sur le net et rencontrer des gens mais qui serais-je pour eux à part une image, un être irréel, créé de toutes pièces, qui ne pourra jamais les rencontrer ? Et, à quoi cela servira-t-il de les connaître si je sais dès le départ que je suis destinée à ne jamais les rencontrer "en vrai" pour la simple et bonne raison que rien ne sera vrai, surtout pas moi. Quel intérêt de fréquenter des gens qui resteront toujours lointains, par la force des choses ? N'est-ce pas émotionnellement dangereux ?  Qui me dit que je ne vais pas tomber amoureuse d'un de ces inconnus... ou plutôt qu'à travers l'inconnue que je deviendrais je tomberais amoureuse de quelqu'un de réel qui, peut-être, ne se serait pas caché, lui. Et si mon "moi" parallèle tombait raide dingue d'un "lui" parallèle aussi, c'est à dire d'un autre faux être qui n'existe pas non plus ? C'est à devenir fou, non ?

    « Rêve étrangeGoldorak, GO ! »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 15 Septembre 2007 à 20:18
    Béatrice
    Merci pour ton commentaire Armelle ! Je crois qu'on s'est déjà rencontrées à diverses occasions lol... 

    Je ne pense pas être capable non plus de mentir, même sur le net, en tout cas, pas sur le long terme. Pour le fun, oui... Sérieusement, non... Mais, c'est vrai aussi que je garde à l'esprit cette conscience assez douloureuse que d'autres peuvent ne pas être ce qu'ils prétendent.
    2
    nath
    Dimanche 1er Juillet 2012 à 14:54
    nath
    coucou Béa !
    Hé bien moi je n'ai pas du tout envie de mentir. Non seulement par manque d'envie mais aussi car je n'y ai jamais pensé... je crois aussi que la personne qui ment et qui se crée une identité différente doit, "un jour ou l'autre" (lol), se retrouver coincé. Et puis, c'est peut-être prétentieux mais je me plais comme ça. Je n'ai pas envie de changer... Mais ceci dit, ton texte est passionnant...
    3
    Armelle
    Dimanche 1er Juillet 2012 à 14:54
    Armelle
    Je ne sais pas mentir , même sur le net ... J'ai l'impression que derrière leur écran , les gens s'en apercevraient . Alors , sur les différents forums dont je suis membre ou face à mes correspondants du net , je suis moi , Armelle , 50 ans , prof de français dans un collège , célibataire qui vit avec sept chats et qui les adore , amie des animaux , dépressive au long cours actuellement stabilisée ( je n'ai pas peur de le mentionner souvent ) , je ne sais pas me créer une fausse identité , j'en suis incapable et je n'en vois même pas l'intérêt . Non que je manque d'imagination , mais je ne saurais pas me fabriquer une fausse identité , j'aurais l'impression d'être malhonnête et je crois que cela ne m'apporterait rien .
    4
    Charles
    Dimanche 1er Juillet 2012 à 14:54
    C'est la force et la faiblesse de la toile qui permet de nous travestir comme bon nous semble.Un jour Homme un autre femme, et parfois c'est assez jouïssif de tricher il faut le reconnaitre.
    Sui-je bien Charles ? On ne se connait pas, mais peut être que oui ! Ceci pour vous dire que je suis assez d'accord avec votre analyse.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :