• Jeu d'enfant

    Tapis petites voituresQuand j'étais petite, je jouais à ça. Enfin, le mien n'était pas aussi joli. Je le fabriquais moi-même. Avec un marqueur sur des planches de bois. J'avais des petits panneaux de signalisation que j'installais par-ci, par-là et je traçais des routes. Je disposais ensuite les petites maisons que mon père avait montées pour décorer le parcours d'un train électrique qui n'a jamais vu le jour. 

    Une fois que c'était fait, quelques petits personnages venaient jouer le rôle des passants et mes petites voitures pouvaient rouler dans leur mini ville. 

    Déjà j'aimais conduire. Du moins faire semblant. Je ne jouais qu'aux petites voitures ou avec des animaux en plastique, puis avec des playmobils, plus tard. Je me créais tout un univers où la voiture était la reine. Je baignais dans l'univers des voitures puisque mon père travaillait dans un garage. Je suppose que je me disais que c'était une sorte de lien entre lui et moi. Notre passion pour l'automobile. Nous parvenions à nous rejoindre, sans jamais en parler, dans cet univers. 

    Pourtant, il n'a jamais accepté l'idée que je puisse conduire une vraie voiture. Surtout pas la sienne. Au début, je ne voulais pas passer mon permis parce que je me disais que jamais je n'aurais de voiture à moi. Et puis, je l'ai passé. Je l'ai eu, au bout de trois fois... un peu minable sur ce coup-là... Conduire est devenu rapidement essentiel. Une journée où je ne conduis pas n'est pas une bonne journée. J'exagère un peu mais à peine. Et, bizarrement, lorsque je conduis, c'est toujours le seul moment où je me sens "proche" de mon père, comme s'il m'avait légué cette passion, comme si ce lien mystérieux qui nous unissait - le seul sans doute - était un peu là, présent quelque part, à chaque fois que je suis au volant de ma voiture. 

     

    « Coup de gueule (adouci)Sauras-tu cocher la bonne option ? »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 28 Août 2014 à 08:23

    T'avais pas des poupées??? oh

    2
    Jeudi 28 Août 2014 à 08:48
    Cerise violette

    Il t'a transmis sa passion ! Et celle de conduire ta vie .

    Plus âgée que toi , j'ai le souvenir non pas de circuits dessinés mais de routes dans le sable (oui je sais , il faut vivre au bord de la mer !) avec des cols, des descentes, des virages en épingle à cheveux et des coureurs cyclistes en métal .

    Les voitures n'étaient pas si populaires que maintenant . Mon père en avait acheté une (une juvaquatre ) il était le premier du quartier à faire cette acquisition . Années 48 -50 ? 

    Bises 

    3
    Jeudi 28 Août 2014 à 11:53

    @José : les poupées, elles étaient bien rangées, dans leur boîte, au fond d'un placard. 

    4
    Jeudi 28 Août 2014 à 11:54

    @Violette : j'ai aussi joué un peu avec des cyclistes, ma mère étant passionnée par le Tour de France, j'étais un peu contaminée aussi !

    5
    mel
    Vendredi 29 Août 2014 à 17:15

    il est beau ce témoignage, comme si de toute façon, quoiqu'on ait vécu, il nous faut retrouver des liens avec nos proches. J'aimais aussi les voitures, on en avait parfois sans doute en cadeau avec ce qu'on achetait. Une fois ma tante voulait m'offrir quelque chose, et j'avais choisi une 3 CV bleue. Mon père aussi aimait beaucoup conduire, je crois que c'est là où il retrouvait un peu de joie, il partait sur les routes juste pour rouler, sans but précis. Il m'a appris à conduire. Mes enfants ont beaucoup joué avec un tapis et ils prolongeaient plus loin que le tapis les routes et les panneaux. Cà durait des heures, ça envahissait l'espace.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :