• Je suis une criminelle !!!

    Voilà plusieurs années que j'utilise le scan-achats d'une grande marque de distribution originaire de Landerneau, en Finistère. Sur ces nombreuses années, pas une seule erreur, rien. Seulement voilà, il y a 15 jours, on m'annonce une relecture des achats et une hôtesse de caisse se plante. Pas de sa faute, hein, j'dis pas. Errare caissierum est. J'avais vu que j'en avais pour 28€ et là, elle me dit que je dois 32€. Aussitôt, je jette un oeil au ticket et je constate qu'elle m'a facturé 2 cagettes de tomates coeur de pigeon (celles que je préfère !) au lieu d'une. Je lui signale poliment son erreur, sans l'accabler puisque je sais bien que ça peut arriver. Elle me dit d'aller voir à l'accueil du magasin et en quelques secondes, le souci est réglé. 

    Quelques jours plus tard, je retourne dans ce magasin. Relecture des courses à nouveau. Ok. Cela faisait plusieurs semaines que je n'en avais pas eu, hormis cette fois où la caissière s'est trompée. Je vide tous mes achats sur le tapis et hop... Deux jours plus tard (oui, pendant les vacances, je fais mes courses super souvent parce que j'aime bien), même topo. Bizarre. Samedi dernier, pareil. Et aujourd'hui, rebelote (bon, aujourd'hui, j'avoue, je suis allée exprès pour voir s'il y aurait une relecture). 

    Vu que les caissières ne peuvent rien (sans doute, je veux bien le croire), on me dit d'aller à l'accueil. Là, on m'explique qu'il y a eu une erreur de 4€95 le 8 août. Les tomates. Oui, c'est le jour des tomates. "Ah mais pour les tomates, c'est pas moi, m'dame, c'est la dame de la caisse qui s'est gourée !"... Eh ben, vous savez quoi, la machine ne fait soi-disant pas la différence. D'où les relectures-punitions. Et, manque de bol, la dernière fois, avant celle-ci donc, j'ai oublié de scanner un jus de fruit à 2€ ! Donc, double punition ! "Oui, la caissière s'est trompée mais vous aussi !!!". Sauf qu'ils ne le disent pas. Ils font ensuite leur punition en douce et toi, comme une conne, tu te demandes ce que tu as fait pour mériter ça. Surtout que, si on calcule bien, les autres relectures que j'ai eues avant mon erreur étaient bien dues à celle de la caissière ! Je me renseigne donc sur la durée de ma peine... "oh, ça peut aller jusqu'à 10 relectures puisqu'il y a eu deux erreurs consécutives."... Non, une mais bon, on n'en est plus là. Vous n'allez pas me dire qu'il n'y a pas un moyen pour que leur machine fasse la distinction entre une erreur de la caisse et une erreur du client ! Si je n'avais rien remarqué, ils auraient été bien contents de garder mes 4€95 et ne seraient pas venus me les rendre ! Mais là, pour 1 bouteille à 2€, c'est super grave apparemment !

    En 5 ans d'utilisation du système, j'ai fait UNE SEULE ERREUR ! Je suis donc une criminelle et, vous savez quoi ? Je vais aller désormais, jusqu'à la rentrée, soit 10 jours en gros (putain, 10 jours !) acheter dans cette enseigne une simple baguette et j'espère bien que j'aurai chaque jour droit à ma relecture pour ma baguette !  

    « La salade niçoiseNe crie pas. »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Tonton Marcel
    Lundi 22 Août 2016 à 18:35

    Et bim ...... va pour un coup de baguette "sur les doigts"

     

    2
    mel
    Lundi 22 Août 2016 à 21:48

    Heu c'est quoi ce truc ? ça m'a l'air bien compliqué. Pas tout compris.

      • Mardi 23 Août 2016 à 12:11

        C'est le système pour scanner toi-même tes achats et éviter d'avoir à tout poser sur le tapis, à la caisse. 

    3
    Lundi 22 Août 2016 à 22:06
    Y a pas un autre super marché ? J'ai horreur d'être traitée comme une voleuse !!
      • Mardi 23 Août 2016 à 12:12

        Bien sûr, oui, mais c'est dans celui-là que j'ai certaines habitudes et c'est là aussi que je trouve des produits qu'il n'y a pas ailleurs : le pain (oui, il y a du pain ailleurs mais dans les boulangeries faussement artisanales, il est dégueu...)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :