• Je suis grande...

    Conversation hier en tête à tête avec un élève de 4e. Il était adorable et super sympa. Il devient arrogant, pénible, insolent, méprisant. Il a toujours au coin des lèvres ce petit sourire narquois... et contre un sourire, il sait qu'on ne peut rien. L'autre jour, je le lui ai fait remarqué. En ado rebelle, il m'a évidemment demandé si je préférais le voir pleurer que le voir rire... comme si entre les deux il n'y avait rien. Le sens de la nuance leur échappe encore à cet âge là... mais pas le sens de la provoc.

    Donc, ce matin, énième clash à propos d'un truc bête, comme toujours. Je lui demande de rester à la fin de l'heure pour qu'on essaie de mettre les choses au point. Il est très intelligent ce gamin et je sais qu'il va comprendre. Et en effet. Il reconnaît être insupportable en ce moment, détestable même. Il a les larmes aux yeux... il me dit que trop de choses l'énervent, qu'il ne sait pas ou plus par quel bout les prendre... Comme je le comprends.

    Je finis par lui dire que c'est la fin de l'année, que les profs aussi sont énervés et fatigués et que donc son petit jeu agace profondément. Il l'admet.

    Pourquoi ai-je soudain envie de lui dire que moi aussi j'en ai marre, que moi aussi je vais péter un plomb ? Je ne le lui dirai pas. C'est un enfant. Il est en pleine crise d'adolescence. Je suis une adulte responsable. Je suis, contrairement à lui, capable de me contrôler, de maîtriser mes émotions. C'est mon devoir... encore et toujours se maîtriser. Jusqu'au jour où...

    free music
    « Bon appétit, bien sûr...Le concours de l'Eurovision »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 24 Mai 2008 à 21:16
    en effet, ça doit pas être tous les jours faciles de faire face à des ados provoquants  alors qu'on est soi-même au bord du craquage...
    courage !
    comme tu l'écris, c'est bientôt la fin de l'année, et ensuite, tu vas pouvoir te ressourcer pendant les vacances.
    2
    Dimanche 25 Mai 2008 à 02:15
    Ouais... pas facile...
    Je me demande si le fait de voir un gamin en proie aux mêmes doutes que soi n'a pas des effets positifs, vis à vis de lui, parce qu'il est plus facile d'aider quelqu'un quand on le comprend, et vis à vis de soi, parce que le fait de voir quelqu'un de plus jeune se poser les mêmes questions, permet de relativiser...



    Code antispam :   nerveux ? ;-Þ
    3
    Dimanche 25 Mai 2008 à 18:04
    MamanCélib
    Oh comme c'est étrange : j'ai exactement les mêmes élèves... :-S

    Même qu'on a un ancien élève qui était très sympa, agréable, qui ne posait pas problème... qui est revenu "bousculer" un collègue... :-/
    4
    Mercredi 28 Mai 2008 à 11:02
    silv1
    Pour ça j'admire ce que tu fais....
    5
    Lundi 9 Juin 2008 à 05:33
    «  Charly »
    Je reprends là où j'en étais. J'ai du retard à rattraper.
    Pas facile parfois de composer avec des personnalités jeunes qui ne savent pas trop comment agir et réagir. Etre capable de prendre sur soi, de comprendre sa situation, de voir au delà de l'apparence, montre le degré de maturité que l'on a.
    Un métier intéressant, où il faut savoir donner, en laisser, ne pas se laisser miner.
    Bon courage, Béatrice.
    Charly...
    6
    monbricabrac
    Dimanche 1er Juillet 2012 à 14:50
    C'est pour ça que ceux qui disent qu'on a trop de vacances ne savent pas la fatigue qu'on accumule!
    Il a l'air malin ce garçon!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :