• J'suis là

    J'avais dit quelques jours. Ça fait quelques jours. Même plus. C'est sans doute plus facile de partir que de revenir. Pour revenir, il faut avoir une bonne raison. Pour partir, pas forcément. Est-ce que j'en avais une bonne pour ma pause ? Certainement. Sinon, j'aurais continué comme si de rien n'était. Ai-je une bonne raison de revenir ? Non. Aucune. J'espère que vous ne m'en voudrez pas. Je n'ai rien trouvé. Enfin, si, je pourrais vous raconter des trucs rigolos mais je les garde pour après. Je pourrais vous dire que la crise est passée aussi. Mais je ne vous le dirai pas. Je pourrais aussi vous expliquer les raisons de la crise mais, non... cela ne se fait pas. Surtout qu'il me faudrait d'autres mots ou d'autres phrases que je ne connais pas encore. Et puis, vous n'y pourriez pas grand chose, de toute façon... c'est pas pour vous vexer. Vous êtes de très bons lecteurs mais vous n'avez pas besoin de mes états d'âme au milieu des vôtres. 

    Récemment, au hasard de mes clics sur le net, je suis arrivée sur deux blogs qui rendaient hommage à des blogueurs tout juste disparus. Blogueurs que je n'ai pas connus mais que je suis allée visiter par curiosité... Ils avaient écrit jusqu'à la fin et quelqu'un avait pris la peine de venir annoncer qu'ils n'écriraient plus... mais que leur blog resterait. Comme celui de Dominique (Psyblog) sur lequel je vais de temps en temps parce que certains autres blogs sont en lien chez lui... ça fait une excuse pour penser à lui un p'tit peu. Et je remarque que je ne suis pas la seule d'ailleurs. C'est donc bien ce que je pensais... les blogs sont une trace pour quand on n'est plus là. C'est pas grand chose mais c'est déjà pas mal, non ? Les gens comme Dominique et sans doute ces autres blogueurs ont eu des enfants, donc, ils ont laissé une trace, une vraie bien plus importante. Mais pour les gens comme moi, c'est quand même pas mal... enfin, c'est mieux que rien. Avant internet, ça aurait été "rien". Et là, ce sera ce petit quelque chose sur lequel j'écris en ce moment et que vous êtes en train de lire. Laisser au moins une trace, même infime, de son passage, c'est un peu ce qu'on souhaite tous, dans le fond, non ? Donc, ces derniers jours, en lisant ces blogs qui resteraient comme témoignages d'une vie, ou d'une partie d'une vie, je me suis sentie un peu rassurée... 

    « Pour quelques jours... Tempus fugit »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 21 Septembre 2013 à 20:12
    José61

    T'es pas drôle toi...

    Mais tu es reviendue et ça c'est bien...

    2
    Samedi 21 Septembre 2013 à 20:45

    Voui, je suis reviendue... je vais essayer de rester reviendue un moment.

    3
    Abigaël 13
    Samedi 21 Septembre 2013 à 21:27

    On en est tous (à peu près) là : laisser une trace ...Non ???... Mais comment s'y prendre ? C'est très personnel "cette chose", que certain prennent pour de l'orgueil, d'autre pour du nombrilisme ou le règne de l'inutile... Je trouve ça très bien de s'exprimer, de faire sortir par la parole ou l'écriture, ou tout autre moyen (peinture, dessin, sculpture, bricolage, inventions...etc...etc...) les "trésors" qui sont enfermés en nous...Et la transmission aux enfants et petits-enfants (les notres ou ceux de nos amis) de la mémoire familiale ou de notre savoir, me semble être aussi une façon de "semer des petits cailloux" !.... Espérons qu'ils ne nous méneront pas au Camping de José !!!!  Continue Béa .... c'est bien....

    4
    Yentl222
    Dimanche 22 Septembre 2013 à 10:50

    Heureuse de ton retour, tu m'as beaucoup manqué 

    5
    melancolie85
    Dimanche 22 Septembre 2013 à 16:38

    et moi aussi je suis contente de ton retour ! ne pas trop se poser de question sur pourquoi, pour qui écrit on ! écrire, tout simplement !!!!!!! et cela fait toujours écho à quelqu'un d'autre de toute façon !

    6
    Dimanche 22 Septembre 2013 à 16:56

    Etre là ou pas, ça ne tient qu'à l'envie d'écrire qui nous tenaille ou pas... Chez moi c'est un besoin parfois au point d'être douloureux lorsque j'en suis empêchée.

    Une trace ? Est ce le plus important ? Après nous le déluge... Seul compte le moment présent. Tu es revenue et on est bien content...

    7
    Dimanche 22 Septembre 2013 à 17:16

    C'est pas parce que ma tracemérite d'être là plus qu'une autre c'est juste que l'idée d'être simplement "passée" me heurte.

    8
    Dimanche 22 Septembre 2013 à 20:47
    Cerise violette

    C'est une trace oui mais c'est aussi une mémoire . C'est la mienne qui vit plutôt au présent et qui oublie des choses très fondamentales  :)  comme la broderie que j'ai faite ou la viste , etc .

    J'aime y relire des moments concrets . Et encore plus les amitiés que j'ai découvertes grâce à ce blog . Je t'en souhaite autant .

    9
    egeira
    Lundi 23 Septembre 2013 à 16:39

    C'est triste un blog qui s'arrête sans qu'on sache pourquoi ; on s'imagine tout et n'importe quoi, même si on ne connait pas l'auteur personnellement, il fait un peu partie de notre famille quand on le suit depuis longtemps. Avez-vous des nouvelles de Kaliuccia ? Comment saura-t-on si elle est "reviendue" ?

    Amicalement, Egeira. 

    10
    Lundi 23 Septembre 2013 à 17:16

    Malheureusement, non. Aucune nouvelle. Ses histoires me manquent et j'aimerais savoir si Timousse et Boudeuse vont bien, ainsi que Rahan... Peut-être ne reviendra-t-elle pas. Si elle a supprimé son blog, c'est qu'elle avait une bonne raison qui l'empêche probablement d'en ouvrir un autre. 

    11
    Mercredi 25 Septembre 2013 à 00:04

    Contente de te savoir de retour, même si tu n'avais pas complètement disparu !

    Je n'écris pas spécialement pour laisser une trace, mais plutôt pour essayer de voir clair en moi, parfois pour me défouler, ça fait du bien de sortir ce que l'on a sur le coeur....

    Oui c'est triste lorsqu'un blog ne reçoit plus aucune trace de vie ou lorsqu'il est supprimé, on se pose des questions.... Les récits de Kali me manquent aussi....

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :