• J'aurais voulu être moi

    Pourquoi certaines paroles nous marquent-elles au point de conditionner notre existence toute entière ? Ce ne sont que des paroles, des mots, des riens... Je peux comprendre que la vue de quelque chose nous perturbe ou nous détruise même. Je peux comprendre qu'un acte ait aussi ces conséquences. Mais des paroles ? De simples mots ? Comment ont-il ce pouvoir insensé d'orienter notre vie ? Pourquoi, malgré notre libre arbitre sommes nous visiblement incapables de nous affranchir de ces mots ? C'est comme des marques au fer rouge, comme des cicatrices qui ne se ferment jamais vraiment... Pourtant ce ne sont pas obligatoirement des mots destinés à blesser... ce sont même parfois des mots pour guider, conseiller, aider, rassurer. Et ils s'imprègnent en nous, ils font leur chemin au plus profond de notre être et nous envahissent. Nous devenons ce qu'ils nous poussent à devenir, malgré nous sans que nous puissions vraiment les contrôler. Alors bien sûr, on peut se donner l'apparence de tout gérer au mieux, d'être seul seigneur et maître de son être. Mais ce n'est qu'une illusion et quand on s'y attend le moins on constate qu'en réalité on ne maîtrise rien... ou en tout cas pas grand chose. Les émotions se bousculent, les idées s'embrouillent et on voudrait reprendre le contrôle afin d'être plus fort que ces mots, que ces phrases qui ont pourtant imprimé un tempo à notre existence. 

    Pourquoi suis-je devenue ce qu'on m'a poussée à de devenir ? Pourquoi ne suis-je pas moi et seulement moi avec mes propres envies, mes propres désirs, mes propres plaisirs ? Pourquoi suis-je encore sous l'emprise des anciennes paroles qui ont fait de moi ce que je ne voudrais plus être, ce que je n'aurais jamais voulu devenir, ce que je suis pourtant...

    « A propos des différencesUne fable moderne »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 23 Juillet 2007 à 20:21
    Syphaiwong
    Parce que...
    Bien qu'on se connaisse soi-même, c'est par les autres qu'on se reconnaît :) C'est par exemple cet ami qui a fait qu'on réalise qu'on était finalement très gourmand. Et oui il me voyait manger sans arrêt du chocolat et je ne le réalisais même pas.
    Bonne soirée ;)
    2
    Mardi 24 Juillet 2007 à 01:57
    Sérénité

    Béatrice, ton sujet est très présent dans nos vies... la conséquence que peuvent avoir les paroles et les mots sur nous. Il y a des jours où nous nous sentons plus forts, plus confiants et que rien ne peut nous affecter... et, il y a ces jours où nous sommes plus vulnérables, où notre coeur est plus fragile et rien qu'un petit mot ou une simple parole d'autrui envers nous peuvent venir nous chercher au plus profond de nous. Nous sommes des êtres émotifs et c'est la raison pour laquelle nous réagissons ainsi car s'il n'y avait aucune émotion en nous, tout coulerait comme « l'eau sur le dos d'un canard ». Nous sommes ainsi faites et aussi nous apprenons au travers cela à nous connaître davantage. Et surtout à travailler la sagesse et la confiance en soi afin d'en prendre le meilleur parti possible dans ces paroles. Si tu veux jeter un coup d'oeil, j'ai un article qui parle un peu de cela et que j'aime bien, il s'intitule « Vous êtes une oeuvre d'art ».

    À bientôt, Sérénité

    3
    Dimanche 29 Juillet 2007 à 10:16
    Un sujet très intéressant que tu abordes ici. Est-il possible d'être vraiment soi même malgré l'éducation que l'on a reçue et les regards que les autres portent sur nous ? J'en doute.
    Je pense que très tôt, nous sommes conditionnés à devenir ceci ou cela mais néanmoins en vieillissant, nous apprenons à nous détacher de tout cela, peut-être pour mieux vivre. 
    Tout cela n'est guère, c'est un travail de longue haleine à faire sur soi.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :