• Inaugurons les chrysanthèmes !

    La Toussaint... fête de tous les saints connus ou inconnus, c'est à dire des morts. Mais les morts sont-ils tous devenus des saints ? Suffit-il de mourir pour que soient effacés tous les actes odieux qu'il a pu commettre de son vivant ? C'est un peu comme ces gens qui vont à "confesse" chaque dimanche matin afin de "laver" leur âme de toutes les monstruosités qu'ils ont faites dans la semaine et qu'ils ne manqueront pas de faire la semaine suivante. Que d'hypocrisie là-dedans ! Pas pour tout le monde évidemment mais cette idée imposée par la religion de se confesser parce qu'on a TOUS des choses qui salissent notre âme me dérange... Et si on n'avait rien fait de mal ? Et si le curé qu'on a face à soi et qui nous dit: "C'est mal mon enfant, repentez-vous...", si ce curé a lui-même commis des actes répréhensibles, quelle légitimité a-t-il pour dire à quelqu'un de se repentir ? C'est juste parce qu'il porte le bon costume, parce qu'il est du bon côté de la barrière qu'il se permet de jouer les moralistes ?Eh bien, avec moi ça marche pas ça, trop facile de faire culpabiliser les autres, les fameuses brebis égarées alors que, parfois, on a soi-même un fardeau lourd à porter sur la conscience. 

    Pour en revenir à la Toussaint, cette année, j'échappe à cette espèce de mascarade qui consiste à parader autour des tombes avec des pots de chrysanthèmes tous plus beaux les uns que les autres. Et ces familles qui viennent regarder qui a posé quoi sur la tombe en commentant le fait que, quand même, avec tout l'argent qu'ils ont, "les autres", ils auraient pu mettre un pot plus joli. Et on compare, et on critique, on se moque, on dénigre. On chuchote tout ça autour de la tombe, parce qu'on a du savoir vivre quand même et qu'on ne crie pas dans un cimetière. Et puis, c'est l'occasion d'en mettre plein la vue à tout le monde en fleurissant de manière outrancière la tombe de celui ou de celle que durant l'année on a complètement oublié. Pas grave, c'est ce jour-là qu'il faut se montrer, pas un autre ! Et certains s'imaginent encore que plus une tombe est fleurie, plus l'amour qu'on portait au défunt est grand... 

    Alors, oui, je sais qu'il y a des gens sincères pour qui cette célébration des disparus a un sens profond mais je suis quand même persuadée qu'il y a beaucoup d'hypocrisie derrière tout ça. 

    Cette année, je ne peux pas conduire (3 semaines déjà sans ma chère voiture, snif) et donc, je ne peux pas aller acheter le pot de fleurs qui ornera la tombe familiale... de toute façon, mon père n'est pas dedans. Lui, il n'a pas de tombe et c'est plus simple, finalement. Suffirait, si je le le voulais, de penser à lui pour me recueillir... et puis cette idée d'obligation à fleurir une tombe même si on ne connaissait pas vraiment les gens qui sont dedans... juste pour faire plaisir à ceux qui sont encore en vie... je croyais que la Toussaint c'était pour rendre hommage aux morts, non ? J'ai encore dû sécher le cours de catéchisme qui expliquait tout ça... tant pis. Je comprendrai peut-être quand je serai grande...
    « Frédéric Lerner- "Plus là"Portraits de fans (1) »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 2 Novembre 2007 à 17:25
    Frédéric
    Alors tu n'es pas la seule à être restée enfant !

    Moi aussi, contrairement à une grosse majorité de gens (je pense ?), je ne supporte pas non plus cette "célébration" devant les tombes : "le jour des faux-jetons, j'appelle ça !"

    Maintenant, je me dis qu'il y a certainement dans toute cette population, des gens qui... pas, parcequ'il faut faire comme les autres... vont également par respect pour la personne disparue !

    N'empêche que c'est un commerce et que quelque part, ça me dérange !

    Et je dis ça... et puis, tout de même... j'y suis allé ! 

    Au départ, ce n'était pas prévu... nous étions simplement en ballade. Et puis, en passant non loin du cimetière, nous nous sommes dit : "Oh après tout, pourquoi pas ?" . Nous n'avions pas de fleurs, mais qu'importe... nous étions là... "comme tout le monde" (ce que faisait habituellement, la grand-mère de ma femme... maintenant décédée).
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :