• In nomine patris...

    Samedi dernier, j'ai assisté à des funérailles religieuses. Pas quelqu'un de proche. Une personne que je connaissais très peu. J'ai essayé d'écouter le discours prêché à l'église. Je n'aime pas. Je ne juge pas les gens qui y croient et qui s'y accrochent, surtout dans ces moments-là. Mais, le truc qui me dérange... et ça fait plusieurs fois que je le remarque, c'est le côté, comment dire... humiliant est trop fort, méprisant aussi... en réalité il n'y a pas de mot pour dire ce que je ressens lorsque, dans les cérémonies religieuses, on met systématiquement l'accent sur le fait que les gens qui sont là sont de "pauvres pécheurs"... tout le monde dans le même sac, allez hop. C'est une culpabilisation, purement et simplement. Au-dessus, Dieu, son fils et Marie, évidemment. "Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel", moi je veux bien mais c'est pas un peu présomptueux de sa part, à Dieu, de vouloir que sa volonté soit sacrée partout... d'autant plus que si ce qui se passe sur la terre c'est sa volonté, il devrait songer à se ranger du côté des pécheurs lui aussi... mais c'est un autre débat.

    Donc, d'un côté, on fait le bilan d'une vie et parfois, on y va un peu fort dans l'énumération des qualités... mais, d'un autre côté, de temps à autre, il y a une petite pique sur le fait qu'on na été qu'un pauvre être humain, qu'on a forcément fait du mal, qu'on a forcément mal agi, qu'on a forcément commis des péchés. Ok, je ne dis pas non mais ça ne leur est jamais venu à l'esprit qu'on fait ce qu'on peut, tout simplement ? A quoi ça sert de nous culpabiliser comme ça ? Samedi, on parlait d'une personne qui s'était vraiment vouée à l'église et aux gens en général et il a fallu qu'on la rabaisse, si on veut... Je ne dis pas qu'il ne faut pas donner les défauts d'un mort sous prétexte qu'il est mort, j'ai déjà parlé de ça ici, y'a longtemps... non, c'est pas les défauts qui me dérangent et d'ailleurs, pendant les enterrements, on ne donne jamais les défauts précis... ça serait pas plus mal, je crois parce que les défauts font aussi partie d'une personne, qu'on le veuille ou non. A l'église, on donne des qualités mais on ne donne jamais les défauts et pourtant, je trouve que souligner plusieurs fois la "médiocrité" ou même seulement le côté "pécheur", c'est pire que de donner quelques défauts qu'on a vraiment pu avoir...

    J'ai vu des célébrations civiles et il n'y a pas ce côté "moralisateur" et culpabilisant qui, selon moi, n'a pas sa place un jour comme celui-là... Si je perds quelqu'un que j'aime, je n'ai pas envie de m'entendre dire qu'il a eu une vie de péchés ou que moi-même je dois me mettre à genoux devant Dieu pour "confesser" même en pensée des péchés, me sentir coupable de ce que j'ai pu faire ou pire encore de ce que je ne vais pas manquer de faire un jour ou l'autre... or, un jour comme celui-là, on n'a pas besoin de morale... Je ne sais même pas de quoi on a besoin d'ailleurs.

    A la base, je ne suis pas croyante mais je ne suis pas athée non plus... c'est juste que la religion catholique, son hypocrisie et ses préceptes ont tendance à m'agacer... comme le côté "oublions les biens matériels, méprisons l'argent" mais allons faire la quête juste après... Les prêtres, les églises et tout ce qui tourne autour ont besoin d'argent, comme tout le monde. Alors, certes, c'est pas chrétien de le reconnaître mais en attendant, c'est un fait et, que je sache, c'est pas des pétales de roses qu'on met dans la petite corbeille qu'on fait passer dans les rangs pendant l'office. C'est normal mais alors faut arrêter de faire la morale à ce sujet, comme pour le reste... Faire des enfants mais mépriser la chair... ah ben tiens, c'est facile et très cohérent... Refuser toutes les idoles mais adorer Dieu, Jésus et Marie qui sont seuls dignes d'adoration... sauf qu'on n'en sait rien.

    Non, vraiment, je ne comprends pas tout. Je n'ai pas la foi, je sais... je ne critique pas, je ne juge pas ceux qui l'ont parce qu'après tout, là encore, chacun fait comme il peut mais, chaque fois que j'assiste à une messe, je ressens ce même malaise. Je me doute que je peux choquer en publiant ce gendre d'article mais, j'assume ce que moi je ressens donc, je n'hésite pas à le dire... Et j'aimerais, dans un sens, faire partie de ceux qui trouvent un peu de réconfort dans les paroles de l'évangile, peu importe selon qui...

    « Je me suis fait un cadeau...Un SMS pour la SPA »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 20 Octobre 2008 à 19:59
    Babou
    Je te comprends Béa, j'ai la foi, mais je préfère les obsèques civiles, car quand tu perds un être cher, et que l'on ne cesse de te parler de résurrection, ce n'est pas  je trouve bien séant. Gros bisous. Béa xxxx
    2
    Mardi 21 Octobre 2008 à 04:25
    Line-Ptasy
    J'ai été élevé dans la religion catholique et c'est justement ce qui m'a fait décroché assez jeune, ce côté culpabilisant. Et la compassion et la compréhension dans tout cela.
    Maintenant je ne suis d'aucune religion, car pour moi, elles se ressemblent toutes, mais j'ai quand même une certaine spiritualité qui m'aide à m'accrocher dans les moments difficiles.
    3
    Mardi 21 Octobre 2008 à 07:24
    porphyre
    ah mais ! non de d'la ! ça, c'est un coup d'gueule ! Très bien écrit, très bien exprimé, suis tout à fait d'accord avec toi
    bisous béa (béatification ?... ;o))))
    4
    Mardi 21 Octobre 2008 à 21:31
    je ne crois en rien ... enfin, si, je crois en moi et en mes proches... mais rien d'autres.
    comme toi, j'ai beaucoup de mal à comprendre que des gens puissent croire en une religion pleine decontradiction et aussi moralisatrice. mais si on ne comprend pas, c'est juste parce qu'on n'y croit pas !
    pou nous, les incohérence, le sentiment de culpabilité i largeent déployer, tout ça ne nous parle pas et nous choque... alors que ça parait tellement naturel à ceux qui croient...
    5
    Vivien
    Dimanche 1er Juillet 2012 à 14:48
    Vivien
    A notre époque, être croyant n'est qu'une aliénation de l'esprit.
    6
    Béatrice
    Dimanche 1er Juillet 2012 à 14:48
    Béatrice
    Trés interessant mais un peu confus... et contradictoire.
    Par exemple: A la base, je ne suis pas croyante mais je ne suis pas athée non plus. Bizarre comme raisonnement, style je suis ni pour ni contre bien au contraire.
    Je pense que la Foi ne s'explique pas, on l'a ou on ne l'a pas, point. Si on ne l'a pas, si l'on est pas croyant, il faut être en accord avec ses convictions et ne pas fréquenter les Eglises...
    Je ne me sens pas humiliée d'être une pauvre pêcheresse ni comme qu'on me le dise, ni qu'on me rappelle que notre monde est un peu vain. C'est plutôt honnête. Ben oui je fais un paquet de conneries, mais mon voisin en fait autant ou peut être même plus. Oui on est tous dans le même sac, sur un pied d'égalité en fait. Le crépi tombe, le masque tombe, ben oui en fait malgré tout ce que j'affiche, mon train de vie, mon job, ma bagnole, mes fringues, mes amants, ben je suis une pauv' pecheresse, comme le clodo qui fait la manche à la sortie de l'Eglise, comme l'Eglise elle même qui vient de faire la quête. Mais ce qui est interessant c'est qu'on te pardonne. C'est ça le message: le pardon. Et ça  ça ne m'humilie pas, ça me rassure.
    Dieu n'est pas présomptueux, il est Dieu c'est tout, en toute simplicité, c'est pas un dieu au rabais. Ce qui se passe sur Terre n'est pas sa volonté, c'est celle des hommes, qui font effectivement ce qu'ils peuvent, et c'est la dessus qu'ils seront jugés et sans doute pardonnés.
    Par contre d'accord, mépriser la chair, les plaisirs c'est un peu lourdingue à force. La sexualité chrétienne est une sexualité de malades fondée sur le sacrifice et la douleur. C'est glauque.
    Sinon pour en finir j'ai eu le malheur d'assister à une cérémonie civile, pauvrette et d'une angoissante tristesse de frigidaire, creuse en fait. Je préfère les orgues, la morale, la liturgie plusieurs fois millenaire, le mystère, le vitrail et l'espoir, le formidable espoir...
    Toute conscience se veut immortelle.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :