• Il ne restera rien sauf...

    Je n'aurai pas d'enfant. Ma famille se résume à 3 personnes qui ont maintenant aux alentours de 80 ans. Alors, parfois, je me demande auprès de qui je laisserai une petite trace, même infime. Mon blog, et certains de mes lecteurs... ceux qui me survivront et ceux qui, peut-être, par la magie d'internet, tomberont sur ce lien dans quelques années. Mes amis... ils se souviendront aussi de moi, j'espère, au moins un peu. Et mes élèves !

    J'ai 38 ans et je me souviens encore de presque tous mes profs. Eux ne se souviennent certainement pas de moi. Je m'en aperçois chaque année lorsque je constate que j'ai oublié la plupart de mes élèves. Il m'en reste très peu de traces, même des premiers, de ceux qui auraient dû me marquer. Je me rappelle des plus terribles, des plus drôles, de ceux qui m'ont touchée, d'une façon ou d'une autre mais je constate qu'ils sont rares. En revanche, je conserve un souvenir de beaucoup de mes profs. C'est normal. Quand on est élève on a une personne face à soi plusieurs heures par semaine et parfois pendant plusieurs années. Lorsqu'on est prof, on a de toute façon des dizaines d'élèves seulement quelques heures et c'est donc impossible de les garder en mémoire très longtemps.

    Donc, je me dis que peut-être, pendant quelques années, mes élèves ne m'oublieront pas. Peut-être même qu'ils parleront de moi à leurs enfants ou à leurs amis. Peut-être que je les aurai marqués ou touchés. Peut-être que, grâce à moi, ils auront passé de bons moments en classe. Ou des mauvais. C'est une impression étrange et fortement teintée d'illusions, j'en ai conscience, mais ça fait du bien de se dire qu'on restera un peu "en vie" dans les esprits et les mémoires de quelques personnes. Alors, bien sûr, ce n'est pas comme les stars qui perdurent par-delà les générations, qui influencent même 40 ou 50 ans après leur disparition... En ce qui me concerne, je sais que ça s'arrêtera à la génération concernée mais... c'est déjà ça, c'est une microscopique goutte d'eau dans l'océan mais c'est mieux que rien...

    Peut-être que c'est finalement très prétentieux ou même carrément présomptueux de souhaiter laisser une trace de soi mais je ne pense pas être la seule... On aimerait tous,  je crois, plus ou moins, savoir qu'on n'a pas été là pour rien, qu'il restera un petit quelque chose quelque part...A moins que ce ne soit que moi et mon esprit "tordu mais sincère"...
    « La scène de ménageTrop beau (comme diraient les "djeuns") »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 16 Octobre 2008 à 14:47
    psyblog
    Sans doute en est-on tous là, non ? Le désir de laisser une ou des traces après soi est sans doute constitutif de nombre d'entre nous...
    le tout est peut-être de ne pas se torturer avec cela...
    cependant, il me semble que nous laissons des traces sans le savoir... et puisque tu parles des profs, je veux te faire part d'une anecdote... A 3o ans, j'apprends que mon enseignante de maternelle est revenue dans ma ville. je suis allé la voir, elle, 80 ans, moi, 30 ans... pas vue depuis 25 ans... je l'ai reconnue dans la rue juste avant d'aller chez elle, et elle m'a reconnu, me citantmême prnom et nom, de même que celui de quelques copains en maternelle avec moi en ce temps-là...
    Bref... on ne sait pas quelles traces on laisse finalement dans le coeur des gens... mais je pense qu'on en laisse bien plus que l'on croit....
    2
    Jeudi 16 Octobre 2008 à 18:16
    Je n'ai pas d'enfants non plus, mais tu sais : j'espère aussi ne pas être oublié lorsque j'aurai disparu... et qui sait, pourquoi pas servir d'exemple ? Ca peut paraître présomptueux, mais ça me plairait assez. Ooh ! Pas comme une Star de cinéma ou de la chanson (tu vois à qui je penses !), mais par exemple... autour de moi, dans ma famille...
    3
    Vendredi 17 Octobre 2008 à 00:37
    Jacques l' Ardéchois
    Laisser une trace ! ... Probablement aux gens qui te connaissent, mais ces gens disparaitront à leur tour et là !...
    Une photo peut-être, unique trace de ton passage sur cette terre ... un film de famille en védéo !...
    Mais une chose est certaine, en octobre 3008, à moins de devenir une grande star ou un personnage très célèbre, pour nous les carottes seront cuites, nous serons purement et simplement oubliés ...
    Tu te rappelles de Jean Rodolphe Perronet né en 1708 et disparu en 1794 ?...
    Mais si !...il était premier ingénieur du Roi et directeur de l'Ecole des ponts et chaussées ... 
    Non !.........
    Rassures toi moi non plus !...

    Bonne nuit ou plutôt bonne journée étant donné l'heure ....
    4
    Vendredi 17 Octobre 2008 à 10:52
    réa
    je crois que tu es dans le vrai et que tu es loin d'être la seule à chercher à laisser une trace
    pourquoi sinon attacherait tant d'importance à la transmission du nom de famille, à l'héritage, à la rédaction de livre d'histoire...
    chacun, à son niveau espère ne pas avoir été purement inutils et insignifiant sur cette terre.
    quand on a des enfants, on se pose moins la question de laisser une trace, c'est vrai... encore que : pour ma part, je veux laisser une trace qui ne se limitera pas à mon rôle de mère...
    5
    Vendredi 17 Octobre 2008 à 22:51
    Bonsoir Béa,

    Franchement, je suis très touchée par ce que tu as écrit là.

    Pour moi, il est évident que tu laisseras non pas une, mais DES traces de ton passage sur terre. Et tu sais comment ? Par tout ce que tu auras appris à tous tes élèves. Et bien oui, chaque jour, tu leur apprends quelque chose et obligatoirement, ces enfants se souviendront que c'est toi qui leur a appris. Un prof, ça marque toujours des élèves...

    De plus, même si ta famille est assez réduite, tu as forcément des amis, c'est certain. Et eux aussi se souviendront de toi, et de ta gentillesse et de tout ce que tu leur auras apporté.

    On laisse toujours quelque chose à quelqu'un et parfois même à des gens que l'on ne soupçonne pas...

    Mais pour l'instant, tu es encore jeune et tu nous a à nous, tes amis blogueurs.

    Allez, fais risette à Hélène.



    6
    Dimanche 19 Octobre 2008 à 08:40
    monbricabrac
    C'est vrai qu'on se souvient de nos profs, je suis sur qu'ils ne t'oublieront pas. Mais sinon, tu as déjà pensé à écrire en vrai?
    7
    Mia
    Dimanche 1er Juillet 2012 à 14:48
    Coucou Béatrice :) voilà une réflexion bien profonde que tu as ici. Et je pense que, comme dans tout, ce n'est pas la quantité mais la qualité en rapport au nombre des gens à qui nous laisserons une « trace ». Et je pense aussi que tu en laisseras bien plus que tu ne le penses au travers les gens que tu auras cotôyés et tes élèves qui pour eux un professeur a bien souvent eu un grand rôle à un certain moment de leur vie. Alors je pense que par ton métier et la proximité avec ces enfants tu leur auras laissé quelque chose un souvenir, quelque chose utile ou des anecdotes peut-être :))

    Bref, entre temps on continue à te lire ici en espérant que tu y sois pour très très longtemps encore :))

    Un beau WE et au plaisir.
    8
    marie
    Dimanche 1er Juillet 2012 à 14:48
    marie
    Bonjour Béatrice,

    Très émouvant et touchant...comment une personne si sinçère et profondément gentille comme toi ne pourrait laisser de traces derrière elle ?
    Au travers de ton texte on y lit ta simplicité, et une grande sagesse, même si tu n'auras pas d'enfants à toi pense à tous ceux que tu as accompagné sur leur route de vie durant ces belles années scolaires et ceux que tu accompagnes encore. Une grande partie des meilleurs souvenirs se créent sur les bancs d'école et assurément les profs en font partis, en bien en mal mais ils sont et seront toujours là quoiqu'il arrive, ils font partis du tableau, c'est obligé, sinon l'histoire n'aurait pas le même sens...
    rassure toi Béatrice, il y aura toujours quelqu'un qui parlera de toi, de moi, de nous quelque part dans le monde, tu n'imagines même pas la puissance de la parole et surtout de la pensée et jusqu'où elles peuvent aller et j'en profite pour t'en envoyer de belles.

    Marie
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :