• Il faut relativiser

    Je viens de lire, lors de ma visite quotidienne des blogs, 3 articles qui évoquaient les souffrances dues à la maladie,toujours la même, celle dont on a presque peur de prononcer le nom et du coup, je me sens bête. Bête parce que soudain, mes soucis me semblent bien dérisoires, futiles et anodins. Moi, je suis triste, très triste, c'est tout. Déçue aussi. Perdue même. Furieuse aussi d'avoir été naïve. Vexée. Gênée. Impuissante à réagir, à comprendre ce qui s'est passé, ce qui a changé et pourquoi. Mais voilà... c'est tout. Y'a pas mort d'homme. Donc, je me sens ridicule à la lecture de ces articles tellement profonds et tellement graves.

    « Devil may cry 4 à l'opéraIls sont pas si mal que ça ces petits... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 1er Juin 2008 à 13:11

    Un petit bonjour Béa et un petit sourire pour toi... je comprends ce que tu dis quand on lit parfois la souffrance profonde de certaines personnes cela nous met un certain malaise quand on se dit que ce n'est pas si pire que cela notre tristesse, notre état d'âme, etc. Je ne pense pas ainsi. Rien n'est banal, toutes les situations ont leur place et il ne faut pas comparer. Oui il y a de la maladie, de la souffrance profonde, des décès, des séparations,... et des états d'âmes qui nous portent parfois à se sentir mélancolique, triste, en colère... et dans ces moments il est difficile de voir la vie en « rose » et de se dire heureuse. Des moments à vivre quand ils passent mais la différence entre ceux-ci et la maladie ou la souffrance vécues tous les jours, tous les moments, à chaque seconde... fait que nous pouvons et avons le choix d'y faire quelque chose pour se sentir mieux. Bon courage Béa pour ces jours-ci et reviens-nous bientôt avec le goût à l'écriture et ta façon spontanée de nous faire rire dans tes propos et tes articles ! je t'embrasse.




    2
    Dimanche 1er Juin 2008 à 18:37
    c'est là tout l'intéret de s'ouvrir aux autres et de ne pas rester enfermer dans sa bulle.
    ça permet de créer des liens, et comme tu le dis bien, de relativiser...
    bonne fin de week-end.
    3
    Dimanche 1er Juin 2008 à 20:32
    Crystal
    Il ne faut pas te sentir ridicule à la lecture de choses qui te semblent plus grâve que ce que tu vis.
    La souffrance ne se mesure pas et toute souffrance mérite d'être exprimée.
    Chacun porte en lui ses souffrances et les tiennes sont tout aussi importante que celles des autres, peut importe leur origine.
    Bisous
    4
    Lundi 2 Juin 2008 à 22:53
    Erik
    Oui, relativiser...mais tu sais...même moi je relativise...et pourtant ! (en cherchant sur mon blog tu comprendras) mais j'ai vu bien pire, ré-apprenons la compassion...
    bises
    5
    Lundi 9 Juin 2008 à 06:03
    «  Charly »
    Si tu ressens cette relativité dans les problèmes c'est qu'au fond de toi tu as une grandeur d'âme. Si tu te sens comme tu le décris, c'est que tu es consciente que tu ne devrais pas te sentir si mal, mais tu n'y peux rien, tu te sens mal quand même. Je pense que c'est normal de ne pas arriver à atténuer son mal-être par des comparaisons.
    Continue à chercher.
    Charly...
    6
    monbricabrac
    Dimanche 1er Juillet 2012 à 14:49
    monbricabrac
    Non, quand on va mal, il faut le dire et un blog c'est aussi fait pour ça. Il y aura toujours pire que tes soucis, c'est sûr, mais si ça te fait du bien d'écrire, continue.
    7
    Doudou
    Dimanche 1er Juillet 2012 à 14:49
    Doudou
    Les souffrances ne se comparent pas Béa. Chacun vit avec ou les ignore. Se sentir bête ne fait qu'accroitre sa souffrance. Même si elles semblent dérisoires par rapport à celles des autres, nos souffrances, nous sommes les seuls à les ressentir. Essayer de se persuader qu'elles sont ridicules, c'est paradoxalement leur donner une importance excessive. Au contraire, il faut les considérer. Ne pas les négliger. L'ennemi invisible est invincible. Ce ne sont que des conseils que je n'arrive pas à m'appliquer à moi même.
    Des amis pensent à toi, Béa. :)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :