• Et le temps passe...

    Bon. Voilà. C'est encore passé. Une fois de plus. C'est marrant en fait. Tous les ans, pendant quelques semaines, on voit les décorations de fin d'année s'installer et on se dit "tiens, les fêtes arrivent." Qu'on les prépare ou non, qu'on soit motivé ou non, on n'y échappe pas complètement (à moins de vivre en ermite quelque part). On entend les gens parler des fêtes, de pendant les fêtes et d'après les fêtes. C'est une sorte de balise dans l'année. La suivante, pour moi, c'est l'été. Les vacances. Le soleil (même quand il tombe en morceaux). Autre balise. Une sorte d'objectif à l'horizon... Dans l'année, ce sont les deux "gros" événements. Même si je n'accorde à aucun l'importance que d'autres y accordent. Comme je le disais dans mon article précédent, je ne fais pas grand chose pour les fêtes de fin d'année. J'aime simplement quand c'est l'occasion de retrouver des amis. Et l'été, je ne fais pas des trucs exceptionnels. Parfois, je ne fais même rien. Mais, là encore, c'est un moment qui peut être convivial donc, c'est bien. 

    Mais, ce que je voulais dire c'est que j'éprouve toujours une drôle de sensation une fois que chacun de ces deux événements se termine. Une sorte de tristesse. J'aurais envie que ça continue ou que ça ne vienne pas. Je m'imagine toujours dévalant un ravin sans fond, freinant des pieds comme une folle pour ne pas tomber... mais, la chute est vertigineuse quoique je fasse... et plus ça va, plus la pente devient abrupte. L'âge probablement... 

    C'est pour ça que je suis triste lorsque les fêtes de fin d'année ou l'été se terminent... pas parce que ces moments-là sont finis mais parce que leur fin symbolise de façon évidente la fuite de ce putain de temps.

    Michel Sardou - Putain de temps

    On retrouve une lettre
    Abîmée par le temps
    Le souvenir d'un être
    Aimé à dix-sept ans
    On revoit un visage
    On écoute une voix
    Qui ressemble au passage
    A l'image d'autrefois
    On en fait des histoires
    Pour un photo jaunie
    Le ciel de ma mémoire
    A des reflets bleu-nuit

    Putain de temps
    Qui fait des enfants aux enfants
    Des tours d'ivoire aux éléphants
    Putain de temps
    Tout doucement
    On va sur ses noces de diamant
    Le champagne coule au nouvel an
    Putain de temps

    On cherche dans un livre
    Les mots que l'on attend
    De n'avoir pas su vivre
    La vie au bon moment
    On rencontre au hasard
    Un témoin du passé
    Et s'ouvrent les armoires
    Des sentiments blessés
    On refait malgré soi
    Le chemin à l'envers
    En se disant tout bas
    Que c'était mieux hier

    Putain de temps
    Qui fait des enfants aux enfants
    Des tours d'ivoire aux éléphants
    Putain de temps
    Tout doucement
    On va sur ses noces de diamant
    Le champagne coule au nouvel an
    Putain de temps

    Depuis le temps
    Qu'on va de l'eau à l'océan
    Sans fin et sans commencement
    Putain de temps
    Finalement
    Le ciel nous gardera vivant
    On se reverra forcément
    Putain de temps

    « Bonne soirée !Le fanatisme est partout »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 2 Janvier 2014 à 15:51

    Oui mais si ça ne se termine pas on finirait ruinés et gros comme des vaches... 

    2
    Agrum
    Jeudi 2 Janvier 2014 à 16:18
    Agrum

    Gras comme Teddy...

    3
    Jeudi 2 Janvier 2014 à 19:46

    De ce point de vue, oui, il est nécessaire que les fêtes aient une fin !

     

    Pôv' Ted, tu es médisante, Agrum !

    4
    Agrum
    Jeudi 2 Janvier 2014 à 19:57
    Agrum

    Non, non mais il le porte bien et c'est l'essentiel.

    5
    Jeudi 2 Janvier 2014 à 20:21

    En effet ! Oh, qu'il est mignon ce gros matou jaune !

    6
    Agrum
    Jeudi 2 Janvier 2014 à 20:40
    Agrum

    Oui, il est mignon mais Teddy a un regard plus intelligent.

    7
    Jeudi 2 Janvier 2014 à 21:00

    Heureusement, oui ! Et il est vraiment malin !

    9
    Jeudi 2 Janvier 2014 à 21:35

     oh, j'avais oublié ça !

    10
    Agrum
    Jeudi 2 Janvier 2014 à 22:01
    Agrum

    Cesse de te moquer ! Il avait raison de se méfier. On ne sait jamais avec ces fours...

    11
    Jeudi 2 Janvier 2014 à 22:08

    Comme des aspirateurs 

    12
    Agrum
    Jeudi 2 Janvier 2014 à 22:12
    Agrum

    Même s'il est un peu trop gros pour être aspiré... (Tu as trouvé une belle image : un aspirateur vintage).

    13
    Jeudi 2 Janvier 2014 à 22:18

    Trop gros, oui mais lui il ne le sait pas et seul un abri anti-aspi le protège convenablement !

    14
    Agrum
    Jeudi 2 Janvier 2014 à 22:19
    Agrum

    Et quel est cet abri salvateur ? Une couette ?

    15
    Jeudi 2 Janvier 2014 à 22:27

    Une couette ou un creux dans une table basse.

    16
    Agrum
    Jeudi 2 Janvier 2014 à 22:46
    Agrum

    Tant qu'il ne se réfugie pas dans le four...

    17
    Jeudi 2 Janvier 2014 à 22:57

    Non, heureusement ! Aujourd'hui, il y a eu l'aspirateur et un monsieur pour réparer le chauffage ! Que d'émotions !

    18
    Agrum
    Jeudi 2 Janvier 2014 à 23:04
    Agrum

    Encore un inconnu menaçant ! Tu laisses vraiment entrer n'importe qui chez toi, au mépris de la sécurité de Teddy. Il pourrait finir par s'énerver.

    19
    Jeudi 2 Janvier 2014 à 23:08

    Oui mais c'était pour le chauffage... et Teddy aime bien qu'il y ait du chauffage !

    20
    Agrum
    Jeudi 2 Janvier 2014 à 23:13
    Agrum

    Le monsieur devrait venir plus progressivement pour que Teddy fasse sa connaissance : cinq minutes le premier jour, dix le deuxième... et ainsi de suite. Tu lui expliqueras ça la prochaine fois.

    21
    Vendredi 3 Janvier 2014 à 12:18

    Ben alors j'espère qu'il ne fait pas trop froid, car à cette allure là il est pas prêt d'être réparé le chauffage !

    Je ne connaissais pas cette chanson de Sardou, mais... En lisant les paroles avant de l'écouter j'ai senti un noeud se former dans l'estomac... très fortes ces paroles ! Oui, le temps nous glisse entre les doigts sans que l'on puisse le retenir...

    22
    Vendredi 3 Janvier 2014 à 12:29

    Oui, c'est une chanson très forte. Sardou en a plusieurs sur le temps qui passe. Apparemment, ça l'obsède aussi et il se raccroche à l'idée qu'on se retrouvera quelque part. 

    Pour le chauffage, on n'attend pas les instructions de Môsieur matou, non mais !

    23
    Agrum
    Vendredi 3 Janvier 2014 à 13:07
    Agrum

    Voilà, on ne respecte pas son rythme. Il est contrarié et ballonné.

    24
    Vendredi 3 Janvier 2014 à 14:57

    Oh, il se contrarie et se ballonne pour tellement peu...

    25
    Agrum
    Vendredi 3 Janvier 2014 à 15:16
    Agrum

    Il lui manque de vrais motifs de stress. Il faut que tu l'inscrives à un stage commando pour qu'il devienne... http://youtu.be/HBfy_kjkt4I

    26
    Vendredi 3 Janvier 2014 à 15:23

    C'est pas gagné ! Sauf pour le camouflage !

    27
    Agrum
    Vendredi 3 Janvier 2014 à 15:29
    Agrum

    C'est un début prometteur et tu oublies qu'il sait faire ça :

    28
    Vendredi 3 Janvier 2014 à 15:56

    Il savait ! Cela fait bien longtemps que je ne l'ai plus vu le faire !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :