• Il y a bien longtemps que je n'ai pas parlé "écriture" ici. En fait, j'étais un peu démotivée. Et surtout plus sûre du tout que ça vaille la peine d'écrire. C'est vrai. Il y a tant de gens qui ont un vrai talent et moi, derrière, avec mes p'tits textes, pour qui je me prends ? J'ai reçu des commentaires encourageants et quelques critiques que j'ai essayé de prendre en compte, mais aussi quelques silences... Ceux-là, finalement, m'ont vraiment découragée parce que je me suis persuadée que c'était des gens qui n'osaient pas me dire à quel point c'était nul. Ou alors c'est ceux qui n'ont pas lu. Je ne sais pas. Mais en tout cas, je l'ai ressenti comme ça. Et, bien sûr, je n'ai pas osé demander de peur de les gêner. S'ils n'ont pas envie de commenter, je ne vais pas les forcer. 

    Sauf que j'aime bien écrire. Toujours. Alors j'ai écrit. Encore. Pas beaucoup. J'ai quelques nouvelles qui sont terminées et deux "sur le feu" (pas "au sujet du feu", hein). Ce qu'elles vaudront, aucune idée. Mais juste le plaisir de les écrire. Finalement ça suffit. Toujours pas de roman en vue. Je n'en suis probablement pas capable. Quant aux poèmes, ils sont, pour le moment, passés à la trappe car, là encore, pour avoir été lire quelques poèmes "actuels", je constate que je ne suis franchement pas dans le coup. Alors, tant pis. Il reste les nouvelles, ces petits textes sans prétention que je m'amuse à rédiger juste pour voir où les mots m'emmèneront.  


    5 commentaires
  • Un petit texte sans prétention, inspiré d'une histoire on ne peut plus vraie ! 

     

                        "Ce n'est pas possible ! Je dois faire quelque chose, agir ! L'angoisse me paralyse pourtant. On me demande :"Mais où est-il ?" et je suis incapable de répondre. Mon cerveau est comme en panne. Les dernières minutes qui viennent de passer m'ont complètement échappé et je ne sais effectivement pas où il est. Je cherche aussi. Je regarde partout. J'entends une voix lointaine qui s'inquiète de cette disparition. Je ne me suis aperçue de rien et je n'en reviens pas moi-même. Je suis distraite, c'est vrai mais là... je doute même de ma santé mentale et je sens bien qu'autour de moi c'est la même chose. Je n'ai rien vu. J'ai sombré dans une faille temporelle sans doute. Mon attitude n'a rien laissé paraître. J'ai fait comme d'habitude. Jusqu'à ce que j'entende la question "Mais où est-il ?". C'est terrible de ne pas savoir. Mais surtout c'est affreux d'avoir agi comme s'il était là. Alors qu'il ne l'a jamais été. Je ne me suis pas rendue compte de son absence. J'avais l'esprit ailleurs, certes mais quand même ! Aucun de mes autres sens ne m'a alertée non plus. C'est tout mon système qui était en panne. Une sorte de bug général. Un redémarrage complet est nécessaire. La carte mère est grillée, peut-être ? Ça fait peur ! Depuis plusieurs minutes, je suis hors du monde, hors du temps, hors de moi. Un geste simple, quotidien, habituel, rituel, a pris d'un coup une autre dimension et je ne m'en suis pas aperçue ! Que s'est-il passé ? Je l'ignore. Une plaisanterie ? Une mauvaise blague ? Possible. Même si je ne vois pas trop comment. Les disparitions spontanées, ça n'existe pas. Alors, où est-il ? Je regarde partout, je m'affole, je cherche autour de moi, hagarde. Et je ne comprends vraiment pas ce qui s'est passé. Il me semblait avoir fait tout ce qu'il fallait. C'est terrible cette impression d'avoir perdu une partie de soi ! En l'occurrence,  ce n'est pas tout à fait une partie de moi. Il s'agit seulement d'un sachet de tisane que je n'ai pas mis dans ma tasse... ce qui signifie que depuis cinq minutes, je bois une tasse d'eau chaude sucrée. Je suis une fille économique, non ?"


    21 commentaires
  • Je devais écrire un texte. Une nouvelle. Enfin, je "devais", non... j'avais envie. Sauf que c'est le vide, le trou noir, ou blanc, comme vous voudrez. Rien. Je n'arrive à rien. Bon, ici, oui, j'arrive à écrire que je n'arrive pas à écrire. Mais on s'en fout. Le truc c'est que je n'arrive pas à écrire la moindre phrase pour la nouvelle que je voulais imaginer. C'est pour un concours. Je m'étais dit que c'était l'occasion de me faire plaisir. Et ben non. Rien. Le néant. Je suis dans le néant des mots. Aucune idée. D'habitude, je démarre sur une phrase qui me vient d'un coup, naturellement et en quelques minutes, j'ai la trame en tête et les mots coulent tout seuls, sans effort, sans véritable réflexion (avec le risque que ça comporte : écrire n'importe quoi). J'écris vite. Pas forcément bien. Je n'ai jamais réfléchi longtemps. Mes textes sont des premiers jets la plupart du temps. Mais là, rien. Je n'entrevois aucune histoire, aucun scénario, aucune fin (oui, parce que je commence toujours par la fin...). Rien. C'est terrible. Je n'arrive pas à écrire ce soir... en espérant que ce ne soit que ce soir ! A moins que ce ne soit le début de la fin, le signe qu'il est largement temps que j'arrête de me faire des illusions... 


    5 commentaires
  • J'ai écrit un petit texte pour un concours de nouvelles. Je vous donne le lien et si le coeur vous en dit, vous pouvez voter pour moi ! Merci d'avance !

    Voter


    10 commentaires
  • Quelques idées d'écriture sont en train de prendre forme dans ma p'tite cervelle. Où cela me mènera-t-il ? Serais encore capable d'écrire une centaine de pages comme la dernière fois ? Je suppose que oui... si je l'ai fait une fois, hein... Mais j'ai quand même l'impression que ma première fois en matière de nouvelles m'aura pris pas mal d'idées. Peut-être que je n'ai pas tant que ça d'inspiration après tout. Peut-être que j'ai déjà donné tout ce que j'avais... c'est à dire pas grand chose au final parce que je n'ai quand même pas écrit énormément. Et puis, est-ce que ça valait le coup ? Voilà la question qui me trotte toujours dans la tête. Je me dis que c'était assez prétentieux, dans un sens. Un ou deux compliments et hop, je me suis dit que je pouvais publier mes écrits. Oui, j'avais envie de le faire depuis longtemps. Oui, c'est mon rêve depuis toujours. Pourtant... ce n'est pas parce qu'on fait du vélo d'appartement qu'on est prêt pour le Tour De France... 


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique