• Deux poids, deux mesures ?

    Parfois, j'aimerais comprendre des choses. Les gens. Leur logique. Là, par exemple, les histoires de ce roi qui privatise une plage et qui, peut-être, fait virer les femmes de sa protection policière... Bon... Admettons, il vient, il fait sa loi parce qu'il a des sous. Les autorités se félicitent de sa venue : financièrement, soi-disant que ça va être cool pour la ville, tout ça. Ok. Il vire une femme CRS parce que dans son pays, selon sa culture, les femmes ne doivent pas le voir en maillot sur sa plage. Le préfet publie un démenti. Forcément. Il ne faut pas se fâcher. Et puis, admettons que ce soit faux, qu'il n'ait effectivement viré personne. Ok. C'est pas ça mon problème.

    Non, c'est autre chose. Il y a des gens qui chassent les médisances d'extrême-droite et tous les canulars qu'on peut lire. Ces défenseurs de l'intégrité  ont expliqué qu'il ne fallait pas croire tout ce que disait la presse à ce sujet... ok. Ces mêmes personnes reconnaissent que le dit-roi est protégé H24 par des fonctionnaires de police qui sont payés avec nos impôts et ils affirment que c'est normal puisque c'est un chef d'Etat étranger.

    Ok. Mais... je me demande quand même si la venue du pape, par exemple, juste comme ça au hasard, serait aussi bien défendue par ces gens-là. Est-ce que le dispositif de sécurité du pape, en tant que chef de l'état du Vatican (petit état mais état quand même) ne serait pas critiqué ? "Quoi ? Au pays de la laïcité, on dépense l'argent des Français pour un homme d'église ? Quel scandale !". Ici, c'est un roi. La France a coupé les têtes de ses souverains, il me semble. La France ne veut plus de roi, il me semble. On pourrait donc, à l'instar de ceux qui défendent la laïcité contre l'envahisseur catholique, s'insurger contre l'envahisseur couronné : "Quoi ? Au pays de la Révolution, on accueille un roi en héros ? Quel scandale !"

    De plus, contrairement au pape qui reste en général deux ou trois jours, ce roi s'est installé dans sa villa, sur sa plage privatisée et surveillée H24, pour 3 semaines. Si j'ai bien compris, les abords de la villa, de la plage, de tout ce qui entoure le roi est surveillé par des fonctionnaires français. Pendant ce temps, ces fonctionnaires ne surveillent pas autre chose et j'ai du mal à imaginer qu'on ait recruté du monde. Pourquoi cela n'est-il pas aussi contesté que les visites du Pape ? J'aimerais comprendre. Surtout si, par hasard, ses croyances religieuses avaient une quelconque influence sur ce qui se passe autour de lui, ne pourrait-on pas, là aussi, s'offusquer de sa présence et de ses exigences plus ou moins contraires à la laïcité ? Alors, certes, ce n'est pas un chef religieux... bien sûr. Mais, bizarrement, je trouve qu'on lui passe bien plus de choses et qu'on trouve sa "visite" à rallonge bien plus acceptable que celle d'un pape... mais bon, hein... 

    Alors, là encore, on est dans ce que je déteste, le deux poids, deux mesures. J'aimerais qu'à la prochaine visite du pape on se réjouisse également du dispositif qui sera mis en place pour assurer que son séjour se passe bien. Ce serait la moindre des choses, non ? Et je suis certaine que tous ces gens qui défendent une certaine idée de la justice et de l'équité en France en auront conscience... 

    « La nouvelle orthographeJe raconte n'importe quoi... »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :