• Destin or not destin ?

    Les anciens croyaient à la prédestination, à la tablette de vie qui, dès la naissance, était écrite par les dieux. C'est assez dérangeant de croire à ça, non ? Et pourtant... Lorsqu'on dit qu'on n'échappe pas à son destin, n'est-ce pas la même chose ? Cela sous-entend qu'on a bel et bien quelque chose de tracé, quelque part, par quelqu'un. Peu importe qui. Celui qu'on veut ou une entité quelconque ou je ne sais quoi... On s'en fout. 

    Où est notre liberté d'action ? Notre libre-arbitre ? Que sont nos décisions ? Est-ce qu'on décide vraiment ? Et de quoi ? On a l'impression de prendre les choses en main et d'être maître de notre vie mais le sommes-nous ? Vraiment ? Complètement ? A chaque instant ? Qu'est-ce qui fait qu'on va reproduire ce qu'on a mis du temps à éviter ? Qu'est-ce qui fait qu'on va se retrouver dans la situation qu'on n'a absolument pas voulue ? C'est un peu comme un cauchemar dans lequel on se retrouve dans un couloir infini, aux escaliers qui mènent toujours aux mêmes portes et aux mêmes dangers... alors qu'on a essayé de prendre un chemin différent, opposé, qu'on a fermé les portes à triple tour afin de ne jamais les ouvrir à nouveau... qu'on croyait.

     Je suppose que lorsqu'il s'agit de trucs sympa, on ne réfléchit pas comme ça et, au contraire, on se dit qu'on a bien géré. En fait, peut-être qu'on n'a rien géré du tout et que ça aussi c'était prévu... sauf que puisque c'est bien, on ne va pas chercher plus loin, on profite et c'est tout. Et on a raison de profiter sans se poser de questions.

    Lorsque quelque chose de nul est en train d'arriver... ou de se reproduire puisque là, je suis plutôt sur les choses qu'on aimerait éviter, qu'on connaît et qui semblent revenir comme des boomerangs, on se demande quand même s'il n'y a pas un truc "au-dessus"... ou en dessous d'ailleurs...Une saloperie de mécanisme qu'on déclenche sans faire exprès, un peu comme le détonateur d'une bombe. Un "clic" maladroit qui mène à ce qu'on craint le plus... avec un compte à rebours plus ou moins long, qu'on voit défiler sous nos yeux sans rien pouvoir y faire. Juste attendre que tout explose en regardant partout pour trouver une issue. En espérant que les démineurs arrivent et stoppent le processus. Il n'y a que dans les films que les démineurs se pointent à une seconde de l'explosion fatale. Dans la vraie vie, il n'y a personne. Ça saute et c'est tout. Sur le moment, ça fait du bruit et puis, après, il ne reste plus rien que le silence. L'oubli. Le néant. 

    C'est comme l'autre qui se battait contre les moulins à vent. C'est épuisant de constater que, quoiqu'on fasse, on revient toujours aux mêmes choses. A moins que je sois une exception. Après tout, j'en connais pas mal qui ont, comme ils disent, échappé à leur destin. C'est qu'ils ont su trouver les bons couloirs, les bons escaliers et les bonnes portes. Par intelligence, instinct, courage, talent ou chance. A moins qu'ils aient tout simplement eu près d'eux des démineurs aussi performants que dans les films, capables de les sauver à la dernière seconde et même de les emporter loin du danger.  

    « InquiétudesDes images plus claires qu'un long discours »

  • Commentaires

    1
    do de goron
    Samedi 31 Mai 2014 à 23:36
    Oui, il semblerait que tu ne sois pas la seule. Il faut un démineur anti bêtise, la mienne sans doute mais surtout celle qui m' entoure.
    2
    Dimanche 1er Juin 2014 à 09:42

    Si on emmerde un démineur, est-ce qu'il explose au quart de tour? sarcastic

    3
    Agrum
    Dimanche 1er Juin 2014 à 18:39
    Agrum

    J'espère que tu n'envisages pas d'ouvrir Teddy pour lire l'avenir dans ses entrailles...

    4
    Dimanche 1er Juin 2014 à 20:06

    Non, évidemment... je ne crois pas tant que ça aux prédictions... juste à une sorte de prédestination. 

    5
    Agrum
    Dimanche 1er Juin 2014 à 20:20
    Agrum

    Je comprends mais je trouve ça décourageant : une sorte de mauvais karma.

    6
    Dimanche 1er Juin 2014 à 20:22

    Oui, ben voilà... c'est ce que je disais. Décourageant en effet...

    7
    Agrum
    Dimanche 1er Juin 2014 à 20:47
    Agrum

    J'ai déjà eu cette impression mais je crois surtout qu'on peut agir sur certaines choses quand on prend conscience. Encore faut-il les connaître. C'est d'ailleurs ce que tu écris, si j'ai bien compris.

    8
    Dimanche 1er Juin 2014 à 20:58

    Oui, on peut agir mais sans doute pas sur tout. Ou alors, peut-être que je ne vois pas comment agir sur certaines choses qui me paraissent inévitables.

    9
    Agrum
    Dimanche 1er Juin 2014 à 21:36
    Agrum

    C'est probablement parce qu'il y a des choses qui relèvent de l'inconscient. On fait peut-être des "mauvais" choix en étant convaincu du contraire.

    10
    Dimanche 1er Juin 2014 à 21:49

    Je crois que c'est ça, oui.

    11
    Agrum
    Dimanche 1er Juin 2014 à 22:16
    Agrum

    Et c'est précisément ça qui est si décourageant.

    (Je sais, je ne fais pas beaucoup avancer la discussion.)

    12
    Dimanche 1er Juin 2014 à 22:24

    d'où l'image du couloir avec des escaliers et des portes qu'on croit les bons...

    13
    Agrum
    Dimanche 1er Juin 2014 à 22:44
    Agrum

    Et tu fais souvent ce genre de rêve ?

    14
    Dimanche 1er Juin 2014 à 22:49

    Avant, tout le temps... maintenant moins mais c'est l'image qui m'est revenue.

    15
    Agrum
    Dimanche 1er Juin 2014 à 22:59
    Agrum

    Espérons que ça ne recommence pas suite à cette discussion parce que ce sont des rêves fatigants...

    16
    mel
    Lundi 2 Juin 2014 à 08:44

    Je partage tes pensées.

     

    17
    Lundi 2 Juin 2014 à 16:29

    @ Agrum : c'est plutôt des choses de la réalité qui désormais me font vraiment penser à ces couloirs qui ne mènent à rien.

    18
    Agrum
    Jeudi 5 Juin 2014 à 12:34
    Agrum

    C'est officiel : tu influences mon inconscient.

    J'ai l'impression d'avoir passé toute la nuit à ouvrir et fermer des portes qui ne menaient nulle part...

    19
    Jeudi 5 Juin 2014 à 17:05

    Eh ben... quelle responsabilité !

    20
    Agrum
    Jeudi 5 Juin 2014 à 17:40
    Agrum

    Oui, tu es une sorte de maître à penser.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :