• Des dangers de la surprotection...

    Un animal domestique surprotégé sera craintif voire sauvage, incapable de supporter ses congénères, ou les autres humains qu'il croisera. Un enfant qui est trop couvé par ses parents, tout le monde sait les dégâts que ça peut provoquer sur sa future vie d'adulte. Il sera souvent poltron, peu enclin à prendre les devants, peu sûr de lui, timide... Et un élève qui aura entendu durant toute sa scolarité louanges et congratulations, que fera-t-il ?

    Pendant un temps, c'est vrai, les enseignants n'étaient pas tendres avec leurs élèves. Loin de là. Cela allait très loin, jusqu'aux brimades et aux injustices. Mais, on a complètement renversé la vapeur et l'enfant est devenu "roi". Roi de quoi, on se demande, mais bon... Résultat, dans les écoles, impossible de critiquer le travail d'un élève... alors que, critiquer son travail ça n'a jamais été le critiquer lui et le forcer à se remettre en cause, c'était plutôt une bonne chose. Mais non. Il fallait dire que le "torchon" de Kevin était plutôt un bon travail parce que sinon, Kevin refuserait désormais de travailler, serait perturbé voire traumatisé. Les dictées ? On les a fait disparaître parce qu'il ne fallait pas montrer à Steph, Marie et Louison à quel point ils ne savaient pas écrire en français. Et, si dans leurs rédactions il y avait 200 fautes, pas grave tant qu'il y avait des idées. Interdiction de pénaliser ces pauvres chéris sur leur orthographe au risque de les traumatiser... Encore ??? Eh ben décidément, ça se traumatise vite ces petites choses. Sauf que depuis quelques années, à cause des 200 fautes, on n'arrive plus à comprendre les idées ni même à voir s'il y en a vraiment, d'ailleurs.

    Et puis, le jour où Brandon vous insulte, vous traite de "sale p...", que faire ? Surtout ne pas lui répondre qu'il n'est qu'un petit con insolent et mal élevé. Nooon, ça l'aurait traumatisé ! (alors que vous, vous faire traiter de p... vous adorez, bien sûr !). Non, il fallait comprendre Brandon, lui pardonner parce que sa situation familiale est tellement difficile que.... et parce que sa mère s'est barrée avec le plombier, il déteste les femmes mais on ne peut pas lui en vouloir, hein ? Et si un jour, il vous frappe, ce ne sera qu'une réaction à votre statut de prof... et de femme par dessus le marché, c'est pas de sa faute si vous cumulez les 2 handicaps. Et puis, vous êtes l'adulte, vous devez comprendre, accepter, pardonner, ne pas vous laisser envahir par vos émotions parce que l'insulte n'était pas pour vous en tant que personne mais pour votre statut... Ouais, super....

    Bref, à force de surprotéger, on en est arrivé là. Une école qui fabrique des idiots, des poltrons, des gens sans ambition à qui on a toujours dit qu'ils étaient géniaux quoiqu'ils fassent. Pourquoi iraient-ils essayer de se surpasser puisque même en rien faisant, ils sont considérés comme géniaux. A leur place, on en ferait autant, non ?Et le pire c'est que les louanges ne les touchent absolument plus. Loin de les rassurer, ça les amuse, au  mieux, et au pire ça ne leur fait rien ou même ça les vexe devant leurs copains. Certains d'ailleurs ne sont pas dupes. Ils voient bien leurs résultats. Ils voient bien qu'ils n'ont rien compris et se marrent lorsqu'on leur met sur leur bulletin de notes un commentaire du genre "Des efforts et des capacités qui pourraient être davantages exploitées". Pffff, quelle hypocrisie !

    Alors que si on était honnêtes et si on n'était pas menacés de répressions diverses et variées par la hiérarchie ou les parents, ou même incendiés par des collègues démago, on dirait à Kevin que son travail est médiocre voire nul (ça ne veut pas dire que lui est nul, en plus) et qu'il pourrait faire mieux s'il arretait de faire le con en classe. Et, si un jour Kevin rend vraiment un travail exemplaire alors là, oui, on pourra le féliciter et là, il appréciera les félicitations à leur juste mesure parce qu'il saura que c'est sincère !

    De plus, on ne voit que midi à notre porte en agissant ainsi et on ne va pas du tout dans l'intérêt des gamins dont on s'occupe. Pourquoi ? Mais tout simplement parce que le jour où il va bosser, le Kevin, vous croyez que son patron va lui dire "C'est très bien, tu m'as fait perdre des milliers d'euros avec tes conneries mais je ne t'en veux pas, tu as fait des efforts et tu as des capacités que tu n'exploites pas...mais je comprends, ta vie n'a pas été facile, mon pauvre ami..." Non, mais, vous voyez un patron agir comme ça ?Evidemment non. Alors, Kevin ira de jobs de merde en jobs de merde espérant trouver un gentil patron qui ne l'engueulera pas (ou en langage djeun : qui ne lui manquera pas de respect) parce que faut pas déconner, on lui parle pas comme ça, à Kevin... Il n'a pas eu l'habitude d'entendre le moindre reproche, la moindre critique. Il a toujours pensé que faire le moins possible le plus mal possible c'était assez pour être quand même félicité alors pourquoi d'un coup ça change ? Eh bien, c'est simple... Bienvenue dans le monde des adultes !
    « Perdu de vue et avis de recherche...Souvenirs, souvenirs... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 10 Avril 2009 à 02:54
    jacques l'Ardéchois
    Ce n'est pas pour te faire plaisir, mais là je te colle un 20 sur 20,  note amplement méritée... si si j'insiste !...
    C'est amusant les nouveaux prénoms : "Kévin, Brandon, Dylan, Ryan, Jimmy, Jennifer et j'en passe" des prénoms d'inspiration venant des séries américaines... 
    Concernant l'éducation parentale des enfants j'ai des doutes.
    Le déclin est en route, nous n'allons pas tarder à toucher le fond...
    2
    Vendredi 10 Avril 2009 à 14:29
    Armelle
    Ce n'est pas très gai comme constatation , mais je te rejoins . C'est un fait que certains doivent trouver drôle un jour lorsqu'ils se retrouvent projetés dans le monde réel , celui du travail .
    Tu m'as fait sourire aussi avec Brandon , c'est le prénom du petit frère de Dylan A. , qui doit nous arriver au collège , j'espère qu'il ne sera pas comme son frère , que je supporte pour le troisième année .
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :