• De vieux articles, des nouveaux commentaires.

    Non, mon blog ne s'est pas perdu dans son gâteau d'anniversaire et n'a pas non plus pris une gueule de bois gigantesque au point de rester muet jusqu'à aujourd'hui.

    C'est juste que c'est la rentrée. Enfin, c'était. Donc, toujours plein de trucs à penser, tout ça, tout ça.

    Ces deux derniers jours, j'ai reçu deux commentaires sur des viiiiiieeeeuuuuuxx articles ! Et les gens, ils voient pas que c'est vieux, que c'est peut-être plus d'actualité, non : ils commentent comme si ça avait été écrit hier.

    Bon, y'en a un, c'est encore un fan de Cloclo qui est venu (ou venue) défendre son honneur de façon anonyme à propos de ceci. Point commun entre tous les fans hystériques : ils écrivent en majuscules. Ouais. Ils crient. Je suppose que ça doit leur être resté de l'époque où ils braillaient lors des concerts. Ou alors, ils ont la touche "maj" qui est bloquée et ils ne savent pas que ça se débloque pour écrire normalement. J'ai répondu. Juste pour m'amuser. Mais ça sert à rien vu qu'ils n'y avait pas d'adresse mail... courageux mais pas téméraire, comme toujours. C'est malgré tout distrayant à chaque fois. 

    L'autre commentaire, c'était une réaction à un article (complètement oublié !) que je voulais humoristique sur les sous-pulls. Apparemment, tout le monde n'apprécie pas mon humour. Tant pis. C'est pas ça qui me fera arrêter.

    Je crois que certaines personnes ne comprennent pas grand chose aux blogs :

    1) ce qu'on a écrit il y a 7 ou 8 ans, peut-être qu'on ne le pense plus ;

    2) ce n'est pas parce qu'on ordonne à quelqu'un d'arrêter d'écrire des choses qu'il va obéir ;

    3) mon blog c'est chez moi, je fais ce que je veux (enfin, presque) et si on n'a pas envie de venir ou de rester, on est libre de partir. Si j'ai tort sur certains sujets (et évidemment, ça arrive), il y a des façons de me le faire comprendre un peu plus "intelligentes";

    4) parfois, certains articles sont juste des délires d'un instant, autant de prétextes pour écrire un truc les jours où l'inspiration manque cruellement... C'est quand même pas difficile à comprendre... il me semble. 

    Juste une dernière chose, je serais curieuse de savoir si ces gens-là étaient Charlie... parce que, plus ça va, plus je pense qu'il n'y avait pas grand monde à l'être véritablement malgré tous les petits panneaux en noir et blanc qui se sont affichés fièrement en janvier dernier. Mais enfin, j'dis ça, j'dis rien, hein... 

    « C'est mon bloguiversaire !Lire et relire c'est toujours écrire »

  • Commentaires

    1
    Samedi 26 Septembre 2015 à 19:48

    Même au journal, ils ne sont plus Charlie comment veux tu que des anonymes aient des états d'âme..

    2
    Agrum
    Samedi 26 Septembre 2015 à 21:36
    Agrum

    Pour réagir ainsi au sujet des sous-pulls, il faut vraiment ne les avoir jamais connus. Insouciante jeunesse... Ne fais jamais d'article sur les cagoules en laine.

    L'auteur de l'autre message ne te connaît certainement pas dans la vraie vie. Sinon, il saurait que vociférer sur ce ton impérieux n'est pas le meilleur moyen d'obtenir ce qu'il souhaite.

     

    3
    Dimanche 27 Septembre 2015 à 01:10

    "Vociférer" oui, voilà ! C'est exactement ça... Toujours cette espèce de suffisance qu'on ressent derrière toutes ces majuscules !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :