• "Comme d'habitude, je vais jouer à faire semblant"

    Faire semblant, encore et toujours. Jouer cette comédie que la société impose, comédie du bonheur, de la joie de vivre, de l'humour.  "Je vais bien, tout va bien", mais bien sûr... Le contraire dérange, perturbe ou agace. On est gênant quand on ne va pas bien. Les autres ont leurs problèmes et n'ont pas envie, ce qui peut se comprendre , de s'encombrer des noires pensées d'un quidam qui, finalement n'est rien pour eux. Alors, jouer, encore et toujours. Plaisanter, tourner ses emmerdes en dérision... tout le monde se marre, on prend tout à la légère, on est cool, zen ! Et puis, d'abord, c'est quoi tes problèmes à toi, hein ? C'est moins pire que le mec qui vient d'apprendre qu'il va mourir d'une saloperie  ? C'est moins pire que celui qui vient de perdre toute sa famille dans un accident d'avion, de voiture ou de train ? Ben alooors, tout va bien, non ? De quoi tu te plains ? Oh, t'es chochotte aussi. Un poil de travers et tu as le moral dans les chaussettes, faudrait voir à être moins sensible, petite ! Ben oui, je sais... mais c'est à partir de quand qu'on a le droit de pleurer ?Elle est où la limite entre  la gérémiade injustifiée et presque indécente et le gros chagrin véritable et légitime ? Comment je fais, moi, pour savoir si ce que je vis est vraiment douloureux ou bien si c'est juste un caprice de midinette ?

    Je sais pas justement... je me sens coupable et pourtant j'ai cette espèce de boule au creux de l'estomac qui me dit que je suis pas bien en ce moment. J'ai ces instants de total découragement qui me plombent le moral. J'ai cette envie d'envie de rien comme dit la chanson (je ne sais plus laquelle). Pourquoi ? Je ne sais pas... Je ne sais plus. Je relativise, je déconne, je prends tout ça à la rigolade mais, seule dans le noir, je ne relativise plus, je ne rigole plus... Alors, demain, je jouerai encore à faire semblant... comme d'habitude.
    « Tout va très bien, madame la marquise....Jane Birkin - "Fuir le bonheur de peur qu'il se sauve" »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 6 Octobre 2007 à 16:01
    Sérénité
    Béatrice, cela fait déjà un bon moment que tu es dans cet état d'âme... est-ce un recul? une réflexion? un bilan que tu fais? ou une simple constatation... il ne faut jamais comparé à un autre et se dire que ce n'est rien ce que l'on vit si d'autres ont vécu des tragédies. Chacun a ses peines, ses moments de solitude, cette pesanteur et soufrance à l'intérieur... et tu as dis dans un de tes comm chez moi qu'après bien des changements dans ta vie ces derniers temps tu avais de la difficulté. Oui il peut y avoir un moment, un sentiment de perte, de douleur, mais Béatrice ces moments sont là pour faire de la place à ce qui s'en vient pour toi. Un renouveau, un départ dans quelque chose, une autre chose à vivre. Si tu n'es pas dans un état pour te faire confiance en ce moment fais confiance à la vie, accroche-toi à cette idée tu verras elle ne te laissera pas tomber. Espoir Béatrice c'est ce qui compte et en attendant prends soin de toi, dorlote toi... c'est important et tu le mérites. bises à toi et je pense à toi...
    2
    Dimanche 7 Octobre 2007 à 15:23
    Al Maury
    BON-JOUR
    MIDI-NET ! Rien n'est dramatique tout est dramatoque...
    Faire semblant nous le fesont tous à un moment donné de notre vie même en sérénité...
    et je crois même la plupart du temps, en fait nous sommes nous
    qu'avec nous même ,ne le penses tu pas...?
    Si tu le veux vas lire "la virtualité ver' tueuse ou vertu- alité "avec humour
    tu clic sur FIN et tout commencera...
    DU BON POUR TOI
    ALAIN
    3
    Dimanche 7 Octobre 2007 à 21:07

    Salut,
    Eh oui chacun devient égoiste et ne prend plus le temps de voir ce que ce sourire cache, car on le dit bien un sourire cache bien des douleurs, bien des peines, bien des soucis... comme le dit si bien Sérénité, essaie de prendre un peu de recul, de temps pour toi, un temps qui permettra une bone réflexion etsans doute de trouver d'ou vient ton mal...
    Si tu as besoin de parler je suis la... 
    A bientôt et bon courage
    Bisous

    4
    Dimanche 7 Octobre 2007 à 22:54
    Tiens, le genre de coup de blues dont je suis coutumière ! Bon alors je te donne des astuces qui m'aident à passer le cap : un : tu t'imposes des bols d'air et de lumière (tu sors, et à l'intérieur dès qu'il fait un peu sombre tu allumes); deux : tu t'interdis tout truc déprimant (musique triste et film à l'eau de rose = au placard!); trois : si tu connais qqun qui a le chic pour te refiler le moral en moins de deux mn, tu l'appelles et non, tu ne dérangeras pas (les amis c'est là pour ça, tu rendras la pareille une autre fois); quatre : cure de fruits frais et de jus de fruits, peut-être de magnésium, fer (voir un médecin à l'occasion) dont la plupart des femmes manquent - surtout en cette saison. Et cinq, fais-toi plaisir : il faut que tu te trouves belle, que tu retrouves l'appétit, etc, alors direction la salle de bains et la cuisine. Avec tout ça, tu nous reviens en pleine forme ! En tout cas j'espère. Parce que je te comprends, même si je ne te connais pas. Donnes-moi de tes nouvelles si tu veux bien ! à bientôt
    5
    Lundi 8 Octobre 2007 à 16:24
    PETITE MOMIE
    Oh que j'ai l'impression de me lire en lisant tes mots (maux)!
    Me permets-tu de mettre le lien de ton blog dans le mien?

    Merci!
    PM!
    6
    Frédéric
    Dimanche 1er Juillet 2012 à 14:54
    Frédéric

    Hello Béa,

    Crois-moi, nous passons tous par là !
    Un matin, tu te réveilles... le ciel est gris, il pleut ou il fait du brouillard, il fait pas très chaud non plus... et tu as l'impression que tu aurais mieux fait de resté coucher.
    Tu es mal dans ta peau... mais le plus "beau"... c'est quelque fois sans aucune raison et, même si il y en a UNE, c'est vrai qu'il y a plus grave... certainement... mais pour toi : C'EST GRAVE, C'EST IMPORTANT ! Tu n'en as rien à cirer qu'il y a plus de malheurs à côté...
    Tu essaies d'en parler autour de toi... mais, ils ont leur propres problèmes ou certains n'en ont pas... mais pour les gens "heureux", c'est pas comique quelqu'un qui n'est pas bien... c'est franchement démoralisant alors, on évite de te voir, de t'entendre... l'égoïsme s'installe et tu te sens encore plus seul !

    Mais un jour.... le soleil luit, une douce châleur t'envahit, tu chantonnes... tu te marres pour rien... Tiens, aujourd'hui : que ferais-je bien pour me distraire ? Une petite marche au bord de la mer ou dans les bois ? Où peut être un petit resto avec comme dessert, une délicieuse glace au chocolat ?

    Enfin, tu as retrouvé le sourire !

    Dans le fond, la vie : elle est pas si mal que ça après tout ?

    Bises.

    Frédéric

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :