• Comm' ou pas comm' ?

    Je lisais hier la réaction d'une bloggeuse qui se disait très déçue du fait que les sujets graves abordés dans certains articles attiraient moins de commentaires que les sujets légers. Là encore je vais faire un parallèle avec mon ancien forum l'Amicale Claude François. Dès le départ, dès que j'ai connu un peu mieux le webmaster de ce forum, je me suis dit que c'était l'occasion rêvée de traiter de sujets un peu plus sérieux que de simples "waow, j'aime cloclo parce qu'il était beau et le meilleur". Nous étions une petite bande à vouloir "intellectualiser" le phénomène Claude François et nous avons parfois travaillé dur sur des messages super sérieux, super profonds... On aurait pu avoir des vraies discussions, intéressantes et intelligentes, pour changer des propos cuculs qu'on lisait ailleurs... On a voulu tout aborder sans retenue. On voulait ouvrir les esprits, on voulait de la réflexion, du débat argumenté. On a tout osé, y compris les sujets qui font tellement peur aux fans : la mort de l'idole, ses défauts, ses éventuels mensonges, ses échecs, des côtés un peu dérangeants voire choquants. On espérait faire réagir et faire réfléchir. On espérait de grandes choses autour de notre idole... 

    Et puis, les uns après les autres, on a dû se résigner : les fans n'étaient pas là pour ça. Ils étaient venus pour crier haut et fort "Waow, j'aime cloclo parce que c'est le plus beau et le meilleur". Résultat, des flops pour nos sujets profonds. On était 5 ou 6 capables de suivre le rythme. Les autres, soit ils ne pouvaient pas, soit ils ne le souhaitaient pas. Peut-être même que ça leur plaisait de nous lire, allez savoir... mais en tout cas, puisqu'un forum vit des réactions des uns et des autres, sans réactions, il était condamné à mort. 

    Nos sujets polémiques se sont aussi rapidement transformés en cour de récré avec des remarques infantiles et stupides à vous dégoûter d'être là. Et c'est ce qui s'est passé d'ailleurs. La motivation nous a quittés, l'un après l'autre. On avait de grandes ambitions, trop grandes sans doute et on nous a laissés sur le carreau avec nos ambitions et notre forum qui a été de plus en plus délaissé au profit de ceux qui justement caressaient dans le sens du poil et l'idole et ses fans, c'est à dire : niveau critique = zéro et niveau intellectuel = - 15... Bref, on touche le fond mais au moins, on est sûr de ne pas se faire mal en tombant plus bas... 

    Nous avons pris des risques et commis des erreurs mais l'erreur principale a été de croire que les sujets sérieux allaient motiver les troupes. Non, elles étaient là pour le fun et rien d'autre.

    Sur les blogs, il faut bien se dire que c'est un peu similaire. Les gens viennent avant tout pour lire. Moi même, je me promène un peu partout, je lis beaucoup et je commente peu. Pourquoi commenter parfois et pas d'autres ? Peut-être simplement parce que les sujets, lorsqu'ils sont trop sérieux, font peur... peur de dire une connerie, peur d'être à côté de la plaque, peur de vexer, peur de répéter ce que tout le monde sait déjà, peur d'être trop superficiel face à la profondeur du sujet... tout autant de raisons qui font qu'on préfère se taire... Un sujet sérieux nous implique bien davantage qu'un sujet léger, qu'une bonne blague ou même un conseil pour la  vie quotidienne... alors, on hésite, logique.

    Bien sûr qu'on aimerait pourtant un commentaire, en particulier quand on s'est investi dans un article sérieux, dans un article qui parle d'une cause noble ou je ne sais quoi. Plus on s'est investi, plus on aimerait savoir ce que pensent les autres. Le commentaire c'est un peu comme une récompense, dans le fond. "J'ai plein de commentaires c'est que j'ai été bien sur cet article !"... or, est-ce la seule preuve qu'on a été bien ? On sait, en regardant nos statistiques, si ce sujet a été lu ou non... lorsqu'il l'a été, on peut estimer qu'on a déjà gagné parce que sur un blog, ce ne sont pas les réactions qui décident de sa vie ou de sa mort... là, pour le coup, c'est la motivation du rédacteur et rien d'autre. 

    Je comprends donc qu'on puisse être déçu face à certains silences mais on n'y pourra jamais rien. On ne peut forcer les gens à intervenir parce que nous mêmes n'aimerions pas être forcés. Le blog est un espace de liberté pour le blogger et pour ses lecteurs...
    il y aura toujours un article pour lequel on aurait aimé des réactions alors qu'il n'y en a pas. Pourquoi ? On ne le saura jamais vraiment... demandons-nous simplement pourquoi nous n'avons pas non plus réagi à tel ou tel article équivalent sur un autre blog et peut-être comprendrons-nous...
    « Faut-il en rire ?Scoop !!! »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 31 Janvier 2008 à 08:18
    C'est drole béa, justement hier j'ai posté un article plutot grave et serieux... c'est vrai que je me suis posé la question de savoir comment il allait etre accueilli... et puis j'ai décidé de le publier quand meme parcequ'il me tient à coeur.... et que les thématiques que l'on choisit f'aborder nous reflètent... alors que les lecteurs aiment ou pas.. j'ai décider de m'en fouttre... chacun a une personalité complexe... moi j'assume la mienne, et je livre mes préoccupations.... sut blogspot je me suis délivré des statistiques... et suis plus libre du coup ..!!
    bise Béa !
    2
    Dimanche 3 Février 2008 à 17:01
    Quoi que l'on puisse dire, le com, le vrai, le subtil comme le complice, fait toujours plaisir. En revanche, le com de complaisance pour en recevoir un, ou pour signaler un passage stérile, n'est pas vraiment le bienvenue.

    Certains sont très forts pour mettre des coms sur des articles qu'ils n'ont pas lus, et je connais un blog (aue tu connais d'ailleurs) qui a des dizaines de commentaires chaque jour qui sont en gros :

    Merci de ton passage
    Bon lundi
    Bonsoir
    J'aime bien venir chez toi
    ou, le pire peut-être :
    Je n'ai pas beaucoup de temps, je repasserai pour lire ton article...

    Ah, encore une chose, merci pour cet article, j'aurais enfin compris ce que voulais dire ton acf ;-)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :