• Cloclo le film, impressions à distance.

    cloclo le filmQuelques mois après sa sortie au cinéma, je viens de regarder le film Cloclo... J'en avais parlé ICI près d'un mois après l'avoir vu. J'étais déjà mitigée. Plus mitigée que sur le moment. Plus que le soir même aussi.

    Près d'un an après, je le regarde encore d'une autre façon, encore plus mitigée et j'en reviens même à ma première idée qui était tout à fait opposée à ce film.

    Jérémie Rénier joue bien. Oui. Je l'aime bien. Toujours. Mais, que diriez-vous si je vous annonçais que désormais le seul moment du film que j'aime vraiment c'est le générique de fin avec la chanson "Alexandrie, Alexandra" interprétée par le vrai Claude françois?

    Bien sûr que jérémie lui ressemble et que de brefs instants on pourrait s'y croire. des instants, trop brefs justement. Les deux, pour moi, sont complètement dissociés désormais. Je n'ai pas réussi à "voir" Claude François. J'ai vu Jérémie qui essayait de jouer à être Claude François et qui n'y arrivait finalement pas.

    A chaque scène, j'avais envie d'aller prendre un DVD et de regarder le vrai Claude. Parce que, décidément, non. Ce film, ce n'est pas lui. Les deux images ne se superposent plus du tout. Et, la scène du Royal Albert Hall que j'avais eu l'impression d'apprécier, je la trouve désormais ridicule. La voix est horrible. Les gestes ne sont pas ceux de Claude François, le regard non plus. Il n'est pas là. Il n'est plus là. C'est tout. Et ce n'est pas un film qui changera quoique ce soit.

    Que dire sinon que c'est bien que le film ait existé parce que, peut-être, il aura permis à quelques personnes de connaître la vie de cet artiste et que, malgré tout, ça reste un hommage à une carrière exemplaire. Mais... ça, c'est objectif. Ce que je ressens c'est que ce film ne m'a servi à rien et qu'il ne représente finalement rien à mes yeux.

    « Les coulisses du métier de profQuel besoin de hurler ??? »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 2 Février 2013 à 16:27
    José

    Possible, pour un fan, Mais pour le reste du monde ça reste une sorte de biographie comme pour Napoléon, Ray Charles etc...

    J'ai pas vu le film et je ne pense pas que je verrai un jour. J'aime bien Cloclo sans être fan... sans plus, quoi

    2
    Samedi 2 Février 2013 à 16:30

    C'est ça oui. Une sorte de biographie et puis, quand on s'en fiche, ça ne peut pas nous toucher autant. Même s'il y a des erreurs, on s'en tape en fait. Ça devient choquant quand on est fan.

    3
    Samedi 2 Février 2013 à 16:36
    José
    Et toi tu es une grande fan! :)
    4
    Samedi 2 Février 2013 à 16:37

    Je n'aime plus le mot mais, oui... je suis obligée d'admettre que j'ai toujours un sentiment très spécial pour lui.

    5
    FREDCLOCLO
    Dimanche 3 Février 2013 à 18:49

    Bonsoir Béa,

    Bien sûr que ce n'est... et ne sera JAMAIS notre Claude. Il était unique ! Et, malheureusement, il nous a quitté beaucoup trop tôt... Mais, par contre, je trouve que ce film devait exister : pour ses admirateurs, pour les nouvelles générations. Il ne devait pas être oublié ! Et se sera le cas, en partie grâce à ce film. Car, lorsque nous ne serons plus là (nous, qui l'avons connu de son vivant, qui l'avons vu sur scène...), qui portera encore témoignage de cet artiste superdoué ? Alors, rien que pour ça... comme les vieux films des années 30, 40 et 50 que j'apprécie toujours autant (et qui me font revoir les Fred Astaire, Clark Gable, John Wayne, Erroll Flynn... depuis longtemps disparus), il me plaît de croire qu'il y aura encore des gens qui se souviendront vaguement que leurs parents parlaient souvent d'un petit blond qui se démenait sur scène et qui étaient toujours entourés de superbes danseuses appelées Clodettes...

    Amitiés.

    6
    Dimanche 3 Février 2013 à 19:08

    Bonsoir Fred,

    oui je le dis d'ailleurs que c'est bien qu'il y ait eu un film. Mais je suis surprise par l'évolution de mes sentiments à l'égard de ce film.

    7
    Dimanche 3 Février 2013 à 22:59

    J'ai une forte envie de faire la comparaison avec les personnages en cire du musée grévin, c'est ressemblant mais c'est surtout sans vie. Un peu comme le personnage de ce film, c'est Cloclo, sans être Cloclo tout simplement, un copié mais jamais égalé...  Bisous Béa ...

    8
    Lundi 4 Février 2013 à 17:49

    Excellente comparaison Jacques. D'ailleurs, Cloclo est au musée Grévin. Il était temps. C'est bien. Mais... c'est un objet.

    Bisous et merci de ta visite Jacques.

    9
    Agrum
    Mercredi 6 Février 2013 à 15:21
    Agrum

    Et le voilà qui revient dans l'actualité, pour permettre à un grand auteur de "cracher son venin" sur ses ex-collègues...

    10
    Mercredi 6 Février 2013 à 15:44

    Hein ? Je ne comprends pas trop... Je comprends mal en ce moment.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :