• C'est pas facile...

    Il y a les missions qu'on nous confie et qu'on met un point d'honneur à réussir, pour faire plaisir, pour épater, pour aider, pour ne pas décevoir... pour plein de bonnes raisons, finalement. On peut les refuser aussi pour plusieurs raisons. Vu que c'est demandé, ça peut être rejeté.

    Mais, j'ai l'impression qu'il y a aussi les missions qu'on se confie à soi-même, comme ça, consciemment ou pas, pour les mêmes bonnes raisons. Comment les refuser, celles-là ? Auprès de qui obtenir l'autorisation de jeter l'éponge si on n'y arrive pas, ou plus, ou moins bien qu'avant ?

    L'autre jour, j'ai compris, d'un coup, que j'attendais une autorisation qui ne viendra pas parce que je ne la demanderai pas. Je voudrais qu'on me libère un peu de ma mission parce que je la trouve lourde, en ce moment.Mais je sais que je ne demanderai pas cette autorisation parce que je ne sais même pas à qui la demander. Comme j'ai hérité d'une mission sans qu'on m'ait rien demandé. Enfin, pas que je me souvienne, en tout cas. Je n'ai pas eu de message "Cette mission, si vous l'acceptez.... " donc, rien ne s'est auto-détruit. Presque rien. Pas encore. Pas complètement. Qui, à part moi, a bien pu me confier cette mission ? Qui, à partir de là, pourra me délivrer et m'autoriser à abandonner ? Au moins un peu. Pas longtemps. Juste le temps de reprendre mon souffle qui devient court à force de lutter.

     

     

    ps : si vous ne comprenez pas tout, c'est pas grave... j'essaie de trouver des réponses maintenant que j'ai réussi à poser la bonne question... enfin, je crois. 

    « Sage parole du bon docteurTous pour un, sur TF1 »

  • Commentaires

    1
    Tanki
    Jeudi 10 Octobre 2013 à 18:09

    Au si, que j'interprète ou transpose, je comprends très bien ^^ !!!

     

    2
    Jeudi 10 Octobre 2013 à 18:14

    Oui, nous avons des situations quelque peu similaires...

    3
    Jeudi 10 Octobre 2013 à 18:21
    José61

    Ne te auto-détruis pas avant de nous avoir livré le décodeur...

    4
    Tonton Marcel
    Jeudi 10 Octobre 2013 à 18:26

    Même commentaire que José .... je ne voudrais pas mourir (plus) idiot !

    5
    Jeudi 10 Octobre 2013 à 18:29

    Peux pas tout expliquer... un jour peut-être...

    6
    Jeudi 10 Octobre 2013 à 18:38
    José61

    Question:

    pourquoi tonton vient chez toi et jamais chez moi?

    7
    Jeudi 10 Octobre 2013 à 18:51

    Parce qu'il faut bien que j'aie un peu de monde aussi, moi !

    8
    Jeudi 10 Octobre 2013 à 19:03
    José61

    Ah oui, c'est vrai...

    9
    Samedi 12 Octobre 2013 à 10:31

    "il y a aussi les missions qu'on se confie à soi-même, comme ça, consciemment ou pas, pour les mêmes bonnes raisons."

    Si ces raisons sont celles mentionnées plus haut : « pour faire plaisir, pour épater, pour aider, pour ne pas décevoir » … Alors en effet il y a un problème !

    Cela s'appelle un surmoi…

    C'est-à-dire que je m'oblige à quelque chose, venus d'ailleurs, généralement de l'éducation, qui s'est incrusté en moi, mais qui ne vient pas VRAIMENT de moi…

    Ça ne peut donc que créer des difficultés…

     

    Comment faire ?

    Il faut partir d'une référence à soi-même profondément. C'est-à-dire référer à une intuition profonde que ce que « on a vraiment à faire » s'enracine dans le plus profond de son être et non pas dans les sollicitations extérieures, même si celles-ci peuvent avoir une légitimité.

    Le signe que la mission est valable est alors qu'on reçoit en soi-même les forces et les énergies pour accomplir la mission. Sinon, il faut s'interroger…

    Je ne dis pas pour autant qu'il n'y a pas de difficultés sur la route… Mais on n'est pas découragé par elles, lorsqu'on a en soi « le sens profond de la mission dont il s'agit », qui n'a pas été instrumentalisée par les autres, ou par l'inconscient.

     

    Tout cela est assez sommaire dans mes explications.

    Mais c'est une thématique que j'ai souvent développée sur mon propre blog…

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :