• Bon, c'est quand qu'il retombe, le soufflé ?

    Depuis ses premiers sketchs avec Elie, je ne me suis plus du tout intéressée à D. (pas envie de le nommer non plus, hein, on voit assez son nom partout).Même à l'époque, ce duo m'agaçait. Je n'ai jamais aimé le personnage et j'avais fini par oublier son existence. Et pourtant, allez savoir pourquoi, ce soir, je suis allée sur YT écouter quelques interviews de celui dont les medias n'arrêtent plus de parler pour expliquer qu'il faut le faire taire. Je me demande combien de personnes ont fait comme moi. Pire, combien de personnes ont acheté un billet pour aller voir le spectacle dont tout le monde cause mais dont il ne faut pas parler, juste pour savoir, justement, de quoi il est question au juste.

    C'est assez dingue ce qui se passe quand même. Il ne se passe pas une minute sans qu'on soit interpellé sur le cas D. (qui est le cadet des soucis de pas mal de gens, dans le fond...) et pourtant, il n'est pas souhaitable de l'évoquer vu qu'aux yeux de plein de gens bien sous tous rapports, je suppose, il n'est qu'un minable prêt à tout pour se faire remarquer... Alors, moi, je ne sais pas si lui il veut se faire remarquer mais en tout cas, les journalistes sont obsédés par l'idée de le mettre en avant parce qu'il a tort de vouloir se mettre en avant par tous les moyens. Ok. 

    Quant au geste, on n'aurait pas matraqué aux infos qu'il ne fallait pas le faire, je n'aurais même pas remarqué les gens qui le faisaient. Donc, j'aurais ignoré sa signification, évidemment. Là, c'est sûr, plus moyen de ne pas le savoir. Hier soir, sur F3, pour expliquer que c'était mal d'aller voir D à Nantes, on filme la journaliste, envoyée spéciale histoire de bien permettre à quelques guignols de faire LE geste bien ouvertement dans son dos... sans que personne ne moufte à l'antenne. 

    Alors, oui,ce geste, c'est pas bien de le faire. Oui. Mais que dire des milliers d'ados (et de rappeurs) qui postent des centaines de photos d'eux sur les réseaux sociaux en brandissant, l'air courroucé (oui, en souriant, ça ne le fait pas), un majeur bien droit ? Il me semble que sa signification n'est pas très très... correcte non plus. Bon, pas raciste-antisémite, je sais... mais quand même... pas raffiné non plus. 

    Combien sont ceux qui font ce geste de D. juste pour l'imiter sans vraiment savoir - ni comprendre - sa portée ? Et, plus grave, combien sont ceux qui désormais vont le faire bien exprès, histoire de provoquer juste pour le fun alors qu'ils n'en auraient pas eu l'idée avant ce n'importe quoi qui prend une importance aussi grotesque qu'exagérée (ou le contraire...). 

    Je ne me prononce pas. Je m'en fous de D. Comme avant. Comme il y a quelques semaines lorsque j'avais oublié son existence. Ses propos sont nauséabonds ? Probablement. Ce qui est certain c'est que la pub que lui font les politiques et les médias est gigantesque... Et puis, finalement, aujourd'hui, c'est lui qui dérange... certainement avec raison, mais demain ? Je ne veux pas me prononcer sur son affaire à lui parce que je ne connais de l'affaire en question  que ce que je commence à en avoir marre d'entendre ou de lire partout... c'est à dire finalement peu de choses...

    Oui, parce que, j'ai remarqué que pour celui qui débarque de sa planète, comme moi, on n'explique pas trop pourquoi c'est mal. On affirme que ça l'est. On parle d'un mec qu'on ne voit ni n'entend que très peu, voire pas. Mais on sait que si on le voit et si on l'entend, c'est mal. Ce qui me dérange c'est que si demain n'importe qui d'autre veut faire une promo monstre, qui attire du monde, il sait comment s'y prendre. Et puis, autre chose... si un jour, un lobby de fabricants de robes rouges ou une ministre qui déteste le rouge commencent à faire entendre leur voix et demandent à Anne Roumanoff de la fermer, devra-t-on l'interdire aussi ? Oui, je compare ce qui n'est pas comparable. Oui,D. va loin, très loin et tient des propos qui ne devraient pas être tenus, surtout en public et sous le prétexte de l'humour. Je ne conteste pas. Mais, de deux choses l'une : soit il est hors la loi, limite criminel et il doit passer en justice ou même aller en prison, soit il est juste un comique qui a tout compris pour faire sa pub parce que, finalement, il a trouvé des alliés de choix ! Soit il est dangereux, soit il ne l'est pas. Soit il est digne d'intérêt, soit il ne l'est pas. 

    Voilà... après, je ne sais pas... juste cette obsession journalistique m'énerve. Je me demande ce que ça cache. De quoi on ne veut pas nous parler en nous enfumant avec tout ça... 

    « Quand on pète plus haut que son... Après réflexion... »

  • Commentaires

    1
    tanki
    Vendredi 10 Janvier 2014 à 20:15

    D'accord avec toi, la couverture médiatique est bien trop importante, mais tout de même ... je mesure la portée de certaines paroles, c'est un antisémite, point barre, peut-on rire de tout ? Je ne crois pas ... Qu'on ne me parle pas de faire appel au discernement de chacun, je doute de la majorité de mes contemporains ... Et au nom de la liberté d'expression, doit-on nier les articles 225-1 et 225-2 du Code pénal ?

     

    2
    Vendredi 10 Janvier 2014 à 20:16

    Je ne l'ai jamais aimé, par contre j'aime bien son ex-collègue... Je me demande comment ils ont pu travailler ensemble!

    3
    Vendredi 10 Janvier 2014 à 20:20

    Si on doit le faire taire, parce que justement il viole le code pénal, qu'on le fasse taire... et qu'on arrête de lui faire de la pub ! Si c'est un hors la loi, il doit avoir un procès et non des Unes de journaux de plus en plus nombreuses.

    @ José : je n'aime pas non plus son ex-collègue mais, en effet, ils n'ont pas grand chose en commun. Ou plus grand chose.

    4
    Samedi 11 Janvier 2014 à 19:56

    Tout à fait d'accord avec toi, D c'est l'arbre qui cache la forêt de toutes les aberrations qui jalonnent l'actualité mais sur lesquelles il ne faut pas que le peuple s'attarde... Et puis, je pense qu'il faut tourner la page du passé, marre qu'on nous culpabilise sans arrêt avec la colonisation et l'holocauste, nos générations sont hors de cause, et on ne va pas payer toute notre vie pour des fautes qu'on n'a pas commises !

    5
    do de gorron
    Samedi 11 Janvier 2014 à 20:51

    On nous culpabilise avec la colonisation, parfois mais pas avec la Shoah. Je ne pense pas qu'il est question de payer pour les fautes commises par d'autres. Pour moi, il ne faut pas tourner la page du passé, ces événements nous rappellent ( avec d'autres plus récents) que l'Homme est capable du pire. Ne plus en parler serait une erreur. C'est impensable.  Rire de la Shoah me choque, le geste de la quenelle devant un camp de concentration me choque. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :