• Blog, une liberté de parole ?

    Blog, une liberté de parole ?Avec nos élèves, on passe beaucoup de temps à expliquer qu'un blog n'est pas un journal intime au sens où il est public. Beaucoup ont du mal à comprendre et disent qu'ils n'ont donné l'adresse qu'à leurs amis... sauf que petit à petit, par le jeu des liens, des mails, des relations et même des mots-clé ce qu'on croyait privé devient public. Donc, à la base, on doit partir du principe qu'un blog est un espace où l'on écrit ce qu'on veut de sa vie privée mais en public ! (sauf dans le cas des blogs protégés mais ça, peu de gens les utilisent).

    A partir de là, si on décide de révéler des secrets de famille ou des trucs très personnels, ça regarde chacun. Je ne m'imagine pas vous racontant les élucubrations de mes intestins si j'en avais mais, après tout, c'est mon droit et c'est à moi que je nuirais... ou pas (on ne sait jamais, ça pourrait passionner des lecteurs !). Je peux vous raconter ce que je veux de moi... mais qu'en est-il des autres ? Puis-je les mettre en scène et en parler à ma guise ? La loi dit bien que non...

    Les ados finissent par comprendre, en général et quand on leur parle de ce qui est légal ou non, certains deviennent méfiants. Malheureusement, certains adultes en sont encore à ce stade et se permettent souvent trop de choses. Je lisais à l'instant que même le récit d'anecdotes avec des amis n'est pas forcément autorisé dans la mesure où les gens n'ont pas donné leur autorisation... surtout si on peut deviner de qui il est question. Donc, même raconter une soirée sympa avec des potes en donnant des détails (prénoms réels, travail réel, nom des enfants réel...) peut ou pourrait se retourner contre nous, blogueurs.

    Quand je lis ça, que même des trucs sympa on n'a pas- en théorie - le droit d'en parler ouvertement et trop précisément, je me demande ce que risquent ceux qui insultent publiquement ou qui diffament sur leur blog en estimant être chez eux et avoir tous les droits... comme si leur blog était privatif alors qu'il ne l'est pas et qu'ils espérent des commentaires et des réactions.

    Certains blogs donnent en effet en pâture aux lecteurs toute la vie, même la plus intime de leur auteur et toutes les haines, les rancunes, les rancoeurs accumulées contre untel ou untel... Je suppose que ça soulage de déverser autant de bile mais, en ont-ils le droit ? Se sont-ils demandé si la loi les autorisait à divulguer certaines informations et à insulter des gens publiquement ? Surtout qu'en général si la situation se retourne contre eux, ils hurlent au scandale et au respect de la vie privée. Comment se plaindre d'être critiqué sur sa vie si on en raconte les moindres détails à tout le monde sur le net ?

    Mais faut pas croire ! J'ai été tentée de le faire ici aussi, forcément, comme tout le monde... être énervé, hors de soi et détester quelqu'un, ça arrive mais mes lecteurs n'ont pas forcément envie de lire cela parce que ça ne les regarde tout simplement pas. Parfois, on peut me reprocher d'être impersonnelle mais, finalement, n'est-ce pas mieux que de devenir trop personnelle et d'impliquer des gens qui n'auraient pas envie d'être cités ? Pour mes élèves, en général, je donne des prénoms inventés comme ça, même si quelqu'un du collège se pointait ici, il n'aurait aucun moyen de savoir de qui je parle, même si c'est en bien...Quant à mes collègues, si j'en parle, ce sera "un collègue" et comme j'en ai un certain nombre !!! Si je ne précise ni la matière ni le prénom, ni le collège, ça risque d'être un peu chaud pour deviner... quant à mes pensées, soucis, désespoirs, malheurs, craintes... par pudeur, je les évite.

    Il y a pourtant des tas de choses dont j'aimerais parler et parfois même des articles que je commence... et puis, je me dis que ça ne doit pas être écrit. Une fois, il y a longtemps, un de mes articles avait un peu dérangé une de mes lectrices... elle s'était retrouvée dedans et ça l'avait mise mal à l'aise (c'était un truc que j'avais posté un soir de blues) et depuis, j'essaie de faire plus attention. Mes mots n'ont pas à provoquer vos maux... juste vos mots quand vous me laissez un commentaire ! C'est frustrant parfois d'ailleurs... parce qu'il y a des tas de trucs que j'aimerais écrire et même, peut-être avoir votre avis ou juste vos impressions... ou même parfois votre soutien... mais, non... je ne peux pas vous embarquer sur ce terrain avec moi. Ça ne se fait pas... et puis souvent ça mènerait trop loin, et sans gps, pas facile de retrouver sa route !

    Les journaux intimes "papier" devraient être le seul lieu où l'on accepte de déverser les débris de son histoire pour se faire du bien en prouvant qu'on ne veut pas faire de mal. Ou alors, autre possibilité, on peut rédiger des textes publics mais accepter les remarques et les critiques (car il y en a forcément) afin de s'en sortir, de prendre du recul. Dans mon cas, c'est une remarque très négative que j'ai entendue de la part d'une amie il y a bien longtemps qui m'avait fait -enfin- réaliser que je n'agissais pas bien, que j'étais lourde et chiante pour les autres...

    A partir de là, j'ai tout fait pour changer. Ça a mis du temps mais j'ai évolué pas mal dans ce domaine... avec l'âge aussi... J'ai regardé mes erreurs en face et je me suis trouvée nulle. J'aurais pu haïr cette fille mais, même si sa remarque m'a fait mal sur le moment, elle avait raison... elle n'y a pas mis les formes, certes, mais c'est ce qu'il me fallait pour réagir. Alors, sur les blogs, c'est pareil... parfois des écrits engendre des commentaires désagréables à lire mais sont-ils pour autant faux et insultants ? Non... parce que parfois on a besoin d'un coup de pied au cul pour avancer. Parfois, on a besoin d'écoute et de compassion aussi et le coup de pied passe mal... mais, quoiqu'il en soit, il doit faire réfléchir. En cela, l'étalage de soucis privés peut être une bonne chose ! Mais, si on ne veut que des caresses dans le sens du poil, alors, on reste dans le cercle privé voire au journal intime qui, lui au moins, ne risque pas de réagir de travers !

     

    « Flou... très flouEt de 15 !!! »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 1er Septembre 2012 à 15:47

    Alors on n'a pas le droit que ceux ou ceuses qui font ce qu'il ne faut pas dire sont des cons ou connes???

    2
    Samedi 1er Septembre 2012 à 15:52

    Tant qu'on peut pas savoir qui c'est... mais c'est sûr qu'en comparaison avec certains mots utilisés par ces ceuses-là, "con" ou "conne" c'est gentil.

    3
    Samedi 1er Septembre 2012 à 17:41

    Tu bricoles ton blog?... Il est bizarre

    4
    Samedi 1er Septembre 2012 à 18:28

    Oui, tout à l'heure aussi il s'est mis bizarre... je comprends pas !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :