• Bizarre, vous avez dit bizarre ?

    Il en va des mots et des expressions comme du reste : il y a des modes. Il y a plusieurs années déjà, on a connu la détestable manie de hurler "waaazaaa"... Je ne sais même plus d'où c'était venu mais toujours est-il que les ados de tous poils s'en gargarisaient à longueur de temps. Et, malheureusement, pas que des ados d'ailleurs... mais, comme d'hab', certains veulent toujours faire "d'jeuns"...c'est passé de mode, ouf... c'est pas dommage...

     

    On a eu aussi la période verlan qui ne se démode jamais vraiment... "z'y va", "la teuf", "ma reum"... Parallèlement, le "trop" a pris de l'ampleur... On était "trop content que ce soit trop bien parce qu'on s'aime trop"... Et, il y avait aussi le fabuleux "Trop pas" lorsque l'ado rebelle n'était pas d'accord avec ce qu'on pouvait lui reprocher... Sans oublier l'espèce de beuglement inimitable et indescriptible qui l'accompagne...N'oublions pas le mélodieux "Ouesh, ouesh", très sympa aussi...

     

    Et... depuis peu.... il y a le merveilleux :"J'avoue"... Bon, j'le prononce mal, je sais... je n'ai jamais été très forte en langues... C'est fou comme nos ados ont des choses à cacher ou à avouer parce qu'ils avouent tout à tous les coins de phrases... et quand le verlan s'en mêle, ça donne "Vouja"... Joli, non ? Donc, quand c'est trop bien, ils avouent.... mais si c'est trop pas bien, ils avouent aussi... C'est un synonyme, en langage adulte, de "Tout à fait", "en effet", "certes"... tant d'expressions qui finissent par disparaître, écrasées par les "Ouais, j'avoue..." qui n'ont évidemment pas le sens propre du mot... D'ailleurs, lorsqu'on demande à nos chers ados de reconnaître qu'ils viennent de faire une grosse connerie, bizarrement, ils n'avouent plus... Etrange, non ?

     

    C'est amusant... agaçant aussi parce que chez certains, ça devient des tics de langage dont ils ne parviennent pas à se débarrasser avant un moment... Mais, ça, on en a tous... Non, le plus grave, je pense, c'est que, comme les sentiments exprimés à outrance, les mots forts comme ça (parce que "avouer" c'est quand même pas rien), finiront par s'étioler... Notre langue part en sucette et on n'y peut rien... Ceci dit, dans un commissariat ça pourra être digne des vaudevilles les plus comiques :

    - Tu as un casier judiciaire long comme le bras, donc tu dois être coupable...

    - Ouais, trop, j'avoue...

    - Ah, ah !!! Tu avoues ! C'est donc toi qui as assassiné le p'tit vieux ?

    - Mais non, z'y va, trop pas ! Faut pas abuser !

    - Donc, maintenant tu dis que tu n'as rien fait ?

    - Ben non, j'avoue...

    - Ben si, tu viens d'avouer..."

     

    Et ça peut durer longtemps comme ça...

    « Souvenirs, souvenirs....Dirty Sexy money »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 20 Juillet 2010 à 00:51
    Kaly

    Ca faisait longtemps que je n'étais pas venue par ici, et ça commence fort :) Très drôle mais si vrai...

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Mardi 20 Juillet 2010 à 17:28
    kaly

    Un mélange des deux... J'ai pas mal de choses à régler en ce moment, et tout ça va prendre du temps :x

    3
    Mardi 20 Juillet 2010 à 19:27
    le majeur

    je dois être un peu déconnecté (déjà !) de la jeunesse.... je ne connaissais pas le "j'avoue".

    moi, je trouve que toutes ces expressions ridicules et recasées à outrance par les ados sont la preuve, parfois agaçante certes, que la langue française est bien vivante et qu'on peut encore en jouer. même si ça fait mal aux oreilles quelques fois...

    et puis, voyons le bon côté des choses : ça permet aux "vieux" de se moquer des djeun's !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :