• Bio, le pays où la vie est plus chère...

    On nous dit et on nous redit qu'il faut manger des fruits et des légumes, que c'est bon pour la santé, tout ça, tout ça. Après, on nous explique que les fruits et les légumes qu'on achète en grande surface ne sont pas forcément bons, ni les autres produits d'ailleurs et on nous vante alors les mérites du bio. Je n'ai rien contre, évidemment... mais quand même. L'autre soir, alors qu'avec un ami nous rentrions d'une petite promenade au bord de la mer, nous aperçûmes un magasin bio. Aussitôt nous nous y rendimes, pour acheter du pain (oui,  parce que le pain dans les boulangeries de nos jours, c'est plus c'que c'était ma bonne dame et mon bon monsieur). On s'était dit que là, en bio, le pain serait certainement meilleur (ce qui n'est pas faux).

    Donc, nous voici dans le dit-magasin assez bien achalandé (depuis le temps que j'avais envie de placer ce mot qui m'intriguait tant dans les exercices du bled des années 70). Nous parcourons les rayons tranquillement, regardant les produits et les prix. Nous trouvons notre pain et une brioche (excellente !) et nous passons à la caisse. Devant nous, un monsieur avec un chariot assez bien garni... genre les courses de la semaine, des trucs de base : fruits, légumes, pâtes, riz... Aussitôt, je me dis que je suis curieuse de voir à combien ce caddye va lui revenir. Je commence à tirer des plans sur la comète et je table sur 75, 80 euros en me disant que dans une grande surface, on serait plutôt autour de 35 pour tout ça... Ses produits sont scannés un à un et hop, verdict : 102 euros !

    102 euros pour une semaine de courses environ... ça ferait 400 par mois sans compter qu'il n'avait pas de viande ou de charcuterie, ni de vraiment de produits laitiers non plus. C'est quand même un peu excessif pour manger bio, donc pour manger sainement. Autant dire que pour la plupart des gens c'est impossible de le faire. C'est vraiment un luxe. Cela reviendrait-il à dire qu'il faut être riche pour ne pas être empoisonné à petit feu par tout ce qu'on nous vend dans les rayons des grandes surfaces ?
    « Les touristes en BretagneBlessures d'enfance »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 7 Août 2009 à 15:43
    Stream
    mouais mouais mouais
    Je me demande parfois si le "bio" n'est pas une vaste opération pour donner un label au produit afin d'avoir une excuse pour les revendre plus cher.

    Mais je crois que j'ai la solution made in Candide : " cultive ton propre jardin "
    2
    Vendredi 7 Août 2009 à 17:32
    babou
    Ce que tu dis est très vrai hélas, surtout lorsque l'on vit en ville. Perso, j'ai la chance d'avoir une ferme Bio pas loin de chez moi ( il faut aller cueilir bien sur ! ), je fais des conserves, mes confitures, et j'achète mes poulets élevés uniquement au grain dans une ferme également. Pour les autres produits, c'est vrai que ce n'est pas toujours facile, mais il faut surtout apprendre à bien lire les étiquettes, éviter tout ce qui est huile de palme et autres trucs avec des noms barbares : pour le linge, j'ai donné une " recette " d'assouplissant l'autre jour, et pour la lessive, je rape du savon de marseille, c'est alors pour le coup plus économique que la lessive même la moins cher. Par contre, j'achète aussi pas mal sur le Net des produits issus du commerce équitable et des produits de soins Bio qui pour le coup là aussi sont moins chers que les grandes marques !, l'autre jour, j'ai aussi trouvé pour mes glaces à la vanille 10 gousses de vanille Bio garantie à 12 €, moins cher que les non Bio : il faut chercher. Gros bisous Béa . Babou xxx
    3
    Samedi 8 Août 2009 à 15:07
    hélène /beherste
    ah , les vrais mangeurs de bio ont un jardin .... c'est pourquoi je n'achète quasiment jamais de fruits et legumes !
    4
    Mercredi 19 Août 2009 à 22:32
    Jacques l'Ardéchois
    Si tu as un petit balcon, tu sais ce qu'il te reste à faire !... adieu la quantité, bonjour la qualité .... hum hum ...
    5
    jean michel
    Dimanche 1er Juillet 2012 à 14:46
    jean michel
    voilà un titre qui ne correspond pas à la réalité, et en voici une courte démonstration.Aujourd'hui, 98% des agriculteurs sont en conventionnels et seulement 2% en bio.les conséquences de ces épandages permanents de lisier pollués aux ogm(puisque tous les animaux provenant des élevages intensifs consomment du soja ogm), de pesticides diverses et variés et d'engrais azotés de synthèse deviennent de plus en plus visibles sur notre environnement et sur notre santé, mais sans parler de ça, parlons chiffres puisque c'est de cela qu'il est question.les agriculteurs conventionnels sont subventionnés en moyenne deux à trois fois plus que leurs collègues bios, donc ceux qui payent des impôts payent déjà leur bouffe une première fois. Ensuite Il faut dénitrater l'eau, deuxième taxe que l'on paye, qui n'est pas pris en charge par les responsables pollueurs.  et je ne vous dis pas ce que cela coûtera quand la loi obligera enfin à enlever les résidus de pesticide dans l'eau "potable"Ensuite, il faut que la sécu paye pour les divers cancers et autres amusantes maladies provoquées par ces merveilleuses molécules...conclusion rapide, que je pourrais étayer sur tout un livre, c'est l'agriculture chimique qui nous coûte très chère, arrêtons de la subventionner, par exemple en faisant en sorte que les groupes parlementaires qui feront ce geste deviennent majoritaire...Autre chose: je suis agriculteur bio (démasqué!), je travaille 50h par semaine en moyenne, je tire 1300€ par mois de mon travail, et je bouffe tout en bio...d'abord, j'ai la cha,nce de profiter de mes produits, et tout ce que je n'ai pas je l'achète à des collègues chez qui tout le monde peut se ravitailler.Avec 30€ de légume, 5€ de pain, et un peu de vin, je boucle ma semaine, en rajoutant de temps en temps un peu de pâtes, ça ne me coùte pas cher....Et je voudrais encore rajouter ceci: tout le monde trouve toujours que la bouffe en général est trop chère, mais très peu se refusent le luxe d'un téléphone portable, d'un ordi, d'une télé, et de tout un tas de trucs accessoires...A chacun de choisir la sociéte qu'il veut pour lui et les générations futures, et d'assummer ses choix....au plaisir de lire des réactions.......
    6
    Thierry
    Dimanche 1er Juillet 2012 à 14:46
    Thierry
    Je me demande bien, si le Bio est Bio, (qu'a t-on comme preuve, que c'est cultivé biologiquement) ? Les étiquettes... Tout se laisse écrire. Personnellement, je ne crois que ce que je vois.
    Si, on veut vraiment jouer sur les mots, l'herbe, que la vache mange pour faire son lait, avec lequel on fait du beurre, du fromage etc. est-elle Bio elle, n'est elle pas polluée avec tout ce qu'on envoie en l'air, ou à terre "échappements des voitures le long des prés..." ? Les aliments, qu'on leur donne à l'étable en hiver, sont-ils Bio ? Les étiquettes vertes, avec Bio dessus, je m'en méfie un peu.
    Où, on pourrait éventuellement, voir si c'est élevé à l'ancienne, c'est dans ls viandes "poulets, lapins etc.", car la chaire est plus ferme, les os beaucoup plus dur, que les os du poulet acheté en grande surface, ce n'est pas du "carton". Mais... même s'il est élevé aux grains, ces grains sont-ils Bio..?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :