• C'est peut-être une obsession vu que j'avais déjà écrit des choses à ce sujet ICI mais, quand même... il se passe des trucs pas nets. 

    L'autre jour, dans une émission qui se voulait plus sérieuse et moins "conventionnelle" que d'habitude sur Arte, Fabien Lecoeuvre évoquait la mort de Cloclo en expliquant qu'après l'électrocution, il se serait assis et aurait donné des ordres que plus personne ne comprenait vu que son cerveau avait grillé. Il dit donc, en gros, qu'il était dans un état de semi-conscience lui permettant de voir ou de réaliser qu'il allait mourir. Bizarre. On n'a jamais entendu ça avant : on a toujours dit qu'il avait perdu conscience, qu'on l'avait mis sur son lit, que les pompiers avaient essayé de de réanimer, en vain. Donc, comment aurait-il donné des ordres ? Qui l'a mis sur une chaise après son choc électrique ? Pourquoi sur une chaise ? A qui donnait-il des ordres ? On a l'impression qu'il y avait une foule de gens dans sa salle de bain à ce moment-là. Et ce n'est pas la version de Kathleen( sa 2e version, en tout cas) qui a pourtant servi comme version officielle pour le film : elle est derrière la porte, ils papotent, Cloclo touche l'applique et paf, elle va le sauver et ne s'électrocute pas grâce à ses sabots. On avait fini par admettre cela. Sauf que l'autre, Lecoeuvre arrive avec ses gros sabots (lui aussi !) et nous balance une histoire de chaise, de paroles incohérentes à cause d'un cerveau grillé... Tout cela est complètement nouveau ! Faux ? Peut-être. Mais quel intérêt ? Pourquoi ne dire que ça alors ? Pourquoi ne pas carrément dire ce qu'il pense plutôt que de le sous-entendre de manière aussi maladroite ? Si le but était de parler d'overdose pourquoi ne pas l'avoir fait clairement ? Pourquoi garder l'idée de l'électrocution qui pourtant ne correspond plus à rien ? C'est soit l'un, soit l'autre. Pas les deux en même temps.

    Plus étrange encore, Michel Drucker, qui depuis presque 40 ans a toujours raconté à peu près la même chose, ajoute d'un coup qu'il s'est rendu à l'appartement du chanteur, qu'il ne croyait pas à sa mort... alors qu'on le voit, pendant la préparation de son émission du lendemain, à la télé complètement dévasté vers 16h. Si Cloclo est mort à 14h30, comment Drucker a-t-il fait pour apprendre la nouvelle, ne pas y croire dans un 1er temps puis se précipiter à l'appartement pour demander à Claude de venir faire l'émission, rester un peu, comme il le dit, assis sur le lit,  repartir à la télé et être à 16h devant les caméras complètement décomposé ? Téléportation ? Magie ? L'animateur reste, quant à lui, sur l'électrocution. C'est déjà ça. Mais il y a quand même des soucis de cohérence et d'horaires qui ne collent plus du tout ! Rien que ça, c'est louche. 

    Que penser ? Que Claude François n'est définitivement pas mort électrocuté le 11 mars en début d'après-midi. Il est mort probablement autrement et surtout bien plus tôt que l'heure officielle. On a magouillé. On a inventé. On a imaginé des trucs pour en cacher d'autres,c'est évident. Mais pour cacher quoi ? Pourquoi se donner tant de mal ? Pourquoi pendant si longtemps ? Pourquoi, après 40 ans de secret bien gardé, les langues se délient et se mettent à donner des petits détails différents à chaque fois ? Soit ils crachent le morceau, soit ils continuent de garder le secret. Connaîtra-t-on un jour la vérité ? Saura-t-on pourquoi on s'est donné tant de mal pour faire avaler cette électrocution qui tient de moins en moins la route ? 

    Je ne crois plus du tout à l'électrocution. Oui, j'aimerais mieux connaître la vérité quelle qu'elle soit, même si elle doit être sordide. A force de douter, j'ai imaginé des choses probablement bien pires que la réalité donc, rien ne me choquerait. Les vrais fans pourront continuer de croire en ce qui les arrange, ce n'est pas ça qui rendra les choses plus cohérentes sauf si la journée du 11 mars 1978 a exceptionnellement duré 48 ou 72 heures. Là, ça tiendrait. Sinon, réfléchissez ! Relisez les bouquins et vous verrez que plus rien ne colle ! 


    13 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires